THE CROOKED FIDDLE BAND Overgrown Tales

Pas étonnant que le violon (« fiddle » en anglais) soit ici à la fête avec un tel nom de groupe ! Omniprésent, c’est lui qui emmène les morceaux. Imprévisible, malicieux et insaisissable, il peut, suivant les humeurs, donner aux morceaux une coloration folklorique slave (« Countess Bathory’s Finishing School For Girls »), renaissance (« Over Hill And Under Hill »)

LA DERNIERE IMAGE (Jakupi)

Une fois n’est pas coutume : si Noctambule nous avait jusque là habitués à une démarche littéraire — les auteurs y adaptant des œuvres ou proposant des romans graphiques — ce nouvel opus est au contraire en prise directe avec le réel puisque « La dernière image » est un reportage. On y suit en fait le voyage

LA PEAU DE L’OURS (Zidrou/Oriol)

Ah les a-prioris… Qui aurait cru que Zidrou (scénariste de « L’élève Ducobu » ou « Tamara »…) signerait un jour un récit comme celui-là ? Pas moi, je dois l’avouer. Pourtant, il faut bien se rendre à l’évidence : « La peau de l’ours » est certainement la bd de l’été, aussi forte que convaincante. L’auteur y raconte l’histoire d’Amedeo, jeune italien

SUPPLEMENT D’AME (Kokor)

Depuis 7 jours, 11 heures, 3 minutes et 12 secondes, les médias cherchent à comprendre qui a sauvé le monde. Un inconnu toujours introuvable qui, en posant une question à propos des rêves sur les réseaux sociaux, a stoppé la guerre dans le monde et fait émerger une totale harmonie entre les Hommes. Au même