PISSED JEANS Honeys

Pour tout dire, on la guettait quand même un peu la sortie de ce nouvel album de Pissed Jeans, leur précédent « King of Jeans » nous ayant mis une bonne claque. Un rapide coup d’œil à la pochette et nous voilà rassurés : la dérision et le 15ème degré du groupe sont encore là et l’écoute de

JOE 4 Njegov Sin

Après un EP remarqué, Joe4 revient donc avec un album toujours aussi dense et brutal. Les croates n’ont pas assagi le discours. Leur son est rude comme un hiver à Zagreb, sans fioritures, laissant toute la place à la rage de leur morceau. Joe4 continue de s’époumoner, en anglais ou dans leur langue natale, sur

ENTRETIENS AVEC JOANN SFAR (Groensteen)

Que Thierry Groensteen, éminent spécialiste de la bande dessinée (il a dirigé les cahiers de la bande dessinée dans les années 80, le musée de la bande dessinée d’Angoulême dans les années 90, fondé les Editions de l’An 2 et enseigne aujourd’hui à l’Ecole Supérieure de l’Image à Angoulême) s’intéresse de plus près à Joann

LA CONFRERIE DES CARTOONISTS DU GRAND NORD (Seth)

L’amour de Seth pour la bande dessinée et son patrimoine, surtout celui qu’il considère être son âge d’or (quand il ne dessine pas il travaille sur le design des rééditions intégrales des « Peanuts » de Schulz ou des œuvres de Doug Wright), est tel que le neuvième art est même devenu le sujet de ses derniers

MY IMAGINARY LOVES unemotional

Malgré un nom parmi les plus pourris que le monde musical n’est jamais inventé, My Imaginary Loves sort ici un EP 6 titres qui interpelle. Ces quatre filles de Toulouse arriveraient presque à refaire croire en la noisy pop. Il faut dire que ces six titres de toute délicatesse sont certes bourrées d’émotions, mais ils

BLUE (Grant)

Il y a très peu de chances pour que vous connaissiez Pat Grant. Et pour cause : ce jeune australien de 30 ans, s’il a déjà contribué à quelques magazines et a aussi œuvré à son propre fanzine, sort là son premier livre de bande dessinée. Un récit qui arrive pourtant plébiscité par des auteurs aussi

FRUSTRATION uncivilized

On ne change pas une équipe qui gagne. Quatre ans après « Relax », son premier album, le quatuor parisien qui a le vent en poupe revient donc prêt à franchir l’épreuve du second album. Vu les concerts, je savais que le groupe n’allait pas dévier de sa trajectoire. Trajectoire qui a fait ses preuves. Un dépoussiérage

RED EYE BALL gamer rider

Un pied dans le rock australien, l’autre sur la route 66, aux Etats-Unis… mais le cul bien posé dans le Périgord ! Voilà ce qui présentera parfaitement Red Eye Ball. J’avais déjà croisé leur chemin à l’occasion d’un split avec Turtle Ramblers. On retrouve chez eux l’âme des Thompson Rollets, référence du rock périgourdin des

JOURS DE DESTRUCTION JOURS DE REVOLTE (Sacco/Hedges)

« Jours de destruction jours de révolte » : le nouveau Sacco ? Oui et non. Il s’agit en fait d’un essai signé Chris Hedges (célèbre pour son engagement et aussi pour avoir été récompensé du Pulitzer -prix le plus prestigieux qu’un journaliste puisse recevoir- en 2002) illustré par Joe Sacco qui a aussi adapté certaines des interviews qu’il

KONOSHIKO (Apostolidès/Giard)

« Konoshiko » est un drôle de récit ! Il est de ces livres véritablement différents qui intriguent, résistent, titillent et finissent par charmer. Car ils expérimentent, cherchent d’autres voies narratives et osent être exigeants avec le lecteur, quitte à le pousser dans ses derniers retranchements. Le genre de livre qui ne se contente pas de raconter une

THE CROW (O’Barr)

Etrange destin que celui de « The Crow » ! Publié en 1989 par Calliber Press, il a été adapté en série tv puis au cinéma (par Alex Proyas) en 1994 pour finalement devenir une sorte de roman graphique culte pour certains. Sans que l’on puisse vraiment l’expliquer par ses qualités graphiques ou narratives… Est-ce dû alors à