CONGER! CONGER! zaad

La seule chose que nous pouvions comprendre de ce groupe marseillais avec leur premier album, c’est qu’ils faisaient parti de ces touches à tout insaisissables mais talentueux. On savait qu’ils aimaient donner un sens à leurs disques (le Rwanda pour le précédent opus), et qu’ils savaient composer d’excellents titres. Pour le reste, je ne m’aventurerais

VOYAGE AU JAPON Tome 2 : Koyasan (Maynègre/Garcia)

Pour rappel (on avait déjà chroniqué le tome 1…), Remi Maynègre et Sandrine Garcia, travaillant tous deux dans le dessin et l’infographie, sont partis en voyage de noces au Japon en 2008. Histoire de vivre les choses différemment, et peut-être aussi pour vraiment les partager, ils ont eu l’idée de raconter leur expérience sous forme

LA SAISON DES BILLES (Hernandez)

C’est un joli coup éditorial qu’Atrabile vient de réaliser là ! Sortir en langue française le nouveau roman graphique de Gilbert Hernandez, l’un des auteurs américains à avoir contribué à imposer la bande dessinée comme genre adulte (même si certains continuent de croire que la bd ne s’adresse qu’aux enfants…) à part entière aux Etats-Unis, voilà

THE MELVINS Tres Cabrones

Cela faisait un bout de temps (depuis « Honky » sorti sur Amphetamine Reptile en 1997 en fait…) que je n’avais plus rendu visite aux Melvins. Je crois bien que leur côté nonchalant et imprévisible, et des albums foutages de gueule comme « Prick », avait bel et bien fini par me lasser. Et vous savez quoi ? Ben les

VOLX ep

Sorti il y a quelques temps, ce 45t, à côté duquel nous étions bêtement passés se révèle suffisamment inquiétant et personnel pour avoir envie de revenir dessus. Car le duo qui se cache derrière Volx, soit deux frangins originaires de Volx justement (Alpes de Haute-Provence), nous balancent quatre titres angoissants, souvent répétitifs, et imprégnés de

JACUZZI BOYS s/t

Le cœur des Jacuzzi Boys balance. Entre des racines garage évidentes et une attirance pour les mélodies accrocheuses et les belles harmonies vocales (d’où ce chant assez souvent dans les aigües de Gabriel Alcala). Et ce troisième album, bizarrement sans titre, en est la démonstration en 11 morceaux qui oscillent sans cesse entre ces 2

LE CHIEN QUI LOUCHE (Davodeau)

Fabien, la trentaine, est surveillant au musée du Louvre. Dans le train qui l’emmène à Angers, aux côtés de Mathilde, sa compagne depuis quelques mois, il est quelque peu nerveux : il va enfin être présenté à sa belle-famille ! Et il a été prévenu par son amoureuse : son père et ses deux frères sont plutôt du

ABJECT OBJECT romance

Quatre ans après une première démo bien convaincante, voici donc le premier album de ce quatuor parisien pratiquant un punk hardcore plutôt mélodique… N’ayez crainte, Abject Object n’a rien d’un groupe aux cheveux peroxydés, pour skateurs californiens. Les racines du groupe sont plutôt à chercher dans un hardcore vieux jeu et sans fioriture, bien plus

SAVEUR COCO (Dillies)

Jiri et Pôlka habitent une modeste maison faite de bois et de terre dans un pays chaud et aride. Les 2 amis, assoiffés, passent leur temps sur le toit à observer le ciel, espérant l’arrivée de nuages. Mais un beau jour, lassés d’attendre, ils décident de partir pour aller là où il pleut. Armée d’une

MAUVAIS GENRE (Cruchaudet)

Chloé Cruchaudet a beau être encore une jeune auteure (elle est née en 76), elle s’est néanmoins déjà fait remarquer avec sa trilogie « Ida » et « Groenland Manhattan », pour lequel elle a reçu le prix René Goscinny en 2008. Et c’est désormais avec le statut d’auteur confirmé qu’elle revient avec cet extraordinaire « Mauvais genre » qui sort