BLACK ANGELS + CHOCOLAT, 25.05.2015

BLACK ANGELS + CHOCOLAT + MORGAN DELT (lundi 25 mai, Grande Hall de la Villette, Villette Sonique) Trois jours que le festival tourne à plein régime, que les groupes s’enchaînent, et que la bière coule à flots. Le week-end est fini mais nous sommes de retour à la Grande Halle de la Villette pour participer

THEE OH SEES + THE GORIES, 22.05.2015

KEVIN MORBY + AUS MUTEANTS + THE GORIES + THEE OH SEES Vendredi 22 mai 2015, Festival Villette Sonique, Grande Halle de la Villette Pour le premier concert de sa dixième édition, le festival Villette Sonique nous a chouchouté avec une affiche aux petits oignons. Des jeunes australiens de Aus Muteants aux mythiques Gories, tout

FORMICA the stupid guy

Quelle chance de pouvoir écouter les quatre titres de ce joli 45t. Chance car Formica nous prouve une nouvelle fois son savoir faire. Chance car la puissance mélodique de ces quatre morceaux est impressionnante. Et chance surtout car ce disque, parti à l’origine pour être un album, aurait pu ne jamais voir le jour. En

BIG BUSINESS battlefields forever

Quatrième album des américains de Big Business, cousins germains des plus célèbres Melvins. Jared Warren (KARP) et Coady Willis (Murder City Devils) continuent sur leur lancée entre metal heroïque et riffs gras. Typique du groupe, le chant, inspiré du heavy metal, avec ces grandes envolées lyriques, risque de poser problème à certains, mais il faut

DYLAN HORROCKS OU LE RETOUR DE LA PLUME MAGIQUE

Après un réjouissant roman graphique (« Hicksville ») sorti chez l’Association au début des années 2000, Dylan Horrocks avait disparu des écrans radars. A tel point que l’on se demandait ce qui avait bien pu lui arriver. Jusqu’à ce que Casterman n’annonce son retour fin 2014, et ce en grandes pompes, avec, coup sur coup, la sortie

DYLAN HORROCKS

VERSION FRANÇAISE How do you feel after spending more than 2 weeks in France promoting your new books ? I guess it was important for you to come after such a long break between « Hicksville » and « Magic Pen ». I spent three weeks in France, starting with Angouleme and then touring around the country. It was an

HICKSVILLE et AT WORK (Horrocks)

Avec son premier roman graphique (que Casterman réédite ici), Horrocks nous parlait des coulisses de la bd et des dessous peu reluisants de l’industrie du comics américain. Le personnage principal, journaliste au magazine Comics World, fait en effet le déplacement jusqu’en Nouvelle-Zélande (tiens tiens…), à Hicksville pour être tout à fait précis, pour y rencontrer

BEAUTE PARADE (Pattieu)

En 2014, Gang, Lin Mei et les autres (5 chinoises et 2 ivoiriennes, en tout) se sont mis en grève. Car leur patron, un ivoirien, ne les payait plus. Ça n’était pas la première fois qu’il le faisait —quand on n’a pas de papiers et que l’on travaille sans être déclaré, le patron prend souvent

FRIDA KAHLO (Cornette/Balthazar)

1936. Alors que Trotski a trouvé refuge à Oslo, l’URSS de Staline menace la Norvège de ne plus importer ses harengs si elle continue de lui offrir l’asile politique ! Apprenant cela, la ligue internationale communiste mexicaine et Diego Rivera se mettent en tête de convaincre le président Cardenas d’accepter la venue du révolutionnaire russe sur

GANG OF FOUR What Happens Next

Le nouvel album de Gang Of Four? Certes, Andy Gill, tête pensante du combo, est là et bien là, composant la quasi totalité des morceaux, fournissant les photos de l’artwork et signant même la production (on y reviendra) de « What Happens Next » mais depuis le départ de Jon King en 2012, il est désormais le

LES AVENTURES Planches à la première personne (Beaulieu)

Il semblerait que Jimmy Beaulieu ait trouvé un refuge éditorial européen chez Les Impressions Nouvelles. Lui qui est surtout connu pour l’adaptation en québécois des dialogues du « Magasin Général » de Tripp et Loisel aura peut-être ainsi l’opportunité de montrer d’autres facettes de son talent. Car après « A la faveur de la nuit » et « Le temps

AMOROSTASIA Pour toujours (Bonin)

Surprise! Alors que l’on pensait qu’ »Amorostasia » était un one shot, voilà qu’une suite débarque. Il faut croire que Bonin s’est tellement attaché à son intrigue qu’il n’a pu la quitter comme ça, sans prolonger encore un peu le plaisir…Et on le comprend facilement car le scénario de ce récit était tout simplement génial. Imaginez que