TY SEGALL Emotional Mugger

On pensait qu’il finirait par se calmer… Eh bien non : il est toujours aussi hyperactif le père Segall ! Fuzz, le projet (très moyennement convaincant) de heavy rock 70s façon Black Sabbath/Deep Purple pour lequel il martyrise les fûts ne l’a visiblement pas rassasié et l’américain à tête de poupon blond revient avec un nouvel album

LA PEUR GEANTE 3. La Guerre des Abysses (Lapière/Arnaiz)

L’heure de la contre-offensive humaine a sonné. Les postes satellites ouvrent le feu sur 10 villes importantes aux 4 coins du globe pour attirer les Torpèdes en nombres. Un leurre qui devrait permettre aux « méduses » (des bathyscaphes de combat spéciaux résistant aux attaques électriques des Torpèdes, répliques fidèles de méduses géantes pour tromper l’ennemi) de

LE RETOUR DE LA BONDREE (de Jongh)

Simon est dans une passe difficile. La librairie dont il a hérité de son père et qu’il avait promis de pérenniser est en liquidation totale. Il est d’ailleurs en train de faire les ultimes allers et retours entre la réserve et le magasin pour y ramener les derniers livres à vendre quand il est témoin,

ZËRO san francisco

Le premier morceau dévoilé sur internet fut « ich… ein groupie » (du nom du film dont ils reprennent les images pour leur clip)… une dérive à tendance pop, presque lumineuse et enjouée. On se demandait donc comment le nouvel album des anciens Bästard et Deity Guns (faut-il encore le rappeler) allait sonner. On connait le côté

SZ gloria 1959

Voilà un bout de temps que nous suivons les frères Litzler. L’histoire commence à la fin des années 90 avec Natsat, groupe indie-noise tourangeau dont les propos pouvaient rappeler l’écurie Prohibited records, puis en 2003, les deux frangins continuent l’aventure en duo sous le nom de SZ, avec une orientation plus post-rock, celui de Tortoise

7 FRERES (Convard-Camus/Boivin)

Février 1943. Un à un les 8 membres d’un réseau de résistance sont arrêtés par les allemands ou la Gestapo française en quelques jours. Tous étaient franc maçons et leur vénérable maître ayant été abattu par les nazis au cours de cette rafle, leur loge de la Rose silencieuse a bien sûr disparu en même

LA PARESSE DU PANDA (Bernard)

Fred Bernard continue sa saga familiale (entamée en 2003 avec La tendresse des crocodiles) avec la suite des aventures de Jeanne Picquigny. Pour l’occasion, Casterman réédite d’ailleurs l’ensemble des différents tomes, dont certains étaient à l’époque parus chez Albin Michel. Dans La paresse du panda, la petite-fille de Jeanne, Lily Love Peacock, est en résidence

SAVAGES Adore Life

Cet Adore Life est typiquement le genre d’album que l’on attendait au tournant après la sortie de son excellent prédécesseur en 2013. Visiblement Savages en était conscient. Et les 4 femmes ont pris leur temps avant de remettre le couvert. Jehnny Beth (alias Camille Berthomier), la chanteuse, a par exemple collaboré sur un morceau de

AAARG ! Numéro 1/Février 2016

AAARG ! est rené. Oui rené. Ou ressuscité tel Jésus Christ si vous préférez. Mort en décembre, de nouveau vivant en février, sous une forme différente. Et surtout avec un nouveau réseau de distribution, celui de la presse. Mais oui vous avez bien lu : AAARG ! sera désormais disponible dans votre magasin de journaux (pour ceux ou

WATERTOWN (Götting)

Philippe Whiting est employé dans un cabinet d’assurances, Barney & Putnam. Célibataire, il mène une vie calme et monotone. Alors, quand Maggie, la vendeuse de la pâtisserie où il passe tous les matins acheter un muffin, répond « Non, demain je ne serai pas là » lorsqu’il lui lance un habituel « A demain, Maggie » une fois son

LE GRAND A (Bétaucourt/Loyer)

22 000 m² de surface de vente, 15 000 m² de réserves, 750 salariés, 55 caisses classiques et 12 « minute », 12 000 clients par jour, 200 millions d’euros dépensés par les clients chaque année : la démesure de ces quelques chiffres suffisent à comprendre pourquoi Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer ont décidé d’enquêter sur le plus grand