BLONDE REDHEAD Masculin/féminin

Oyez oyez fans de Blonde Redhead : Numero Group sort en cette fin septembre un coffret regroupant les 2 premiers albums (Blonde Redhead et La Mia Violenta, sortis originellement sur le label de Steve Shelley, Smells Like Records, pas vraiment une coïncidence…) du trio (qui a été quatuor à ses débuts avant que Maki Takahashi ne quitte

WOVENHAND Star Treatment

On ne change pas une équipe qui gagne ! On avait souligné (dans notre chronique de Refractory Obdurate) le véritable coup de fouet (au propre comme au figuré) qu’avait donné l’arrivée des 2 membres de Planes Mistaken For Stars (French à la guitare et Keener à la basse) à la musique de Wovenhand : une énergie, une

SHOW ME THE BODY bodywar

L’histoire est un éternel recommencement. Il était donc prévisible de retrouver ce bon vieille esprit punk crossover réinvestir New York. Et les sales gosses de Show Me The Body rendent un bien bel hommage aux cultures urbaines de leur ville. Skate, hardcore crossover, punk, attitude de branleurs, esprit de bande, tout y est. Impossible de

JOSEPHINE BAKER (Catel/Bocquet)

Catel et Bocquet se sont un peu faits les spécialistes des biographies dessinées de figures féminines et/ou féministes. Ainsi, après leurs récits sur Kiki de Montparnasse puis Olympe de Gouges, il n’est pas vraiment surprenant de les voir récidiver avec Joséphine Baker. Sauf qu’à part quelques clichés (du genre la danseuse dénudée se trémoussant une

POUTRE / GENTLE VEINCUT split

Voilà une excellente idée : réunir deux groupes aussi discrets que talentueux, l’un français, l’autre allemand, sur un même split — et enveloppé le tout dans une jolie sérigraphie. Le genre de disque qu’on est heureux de poser sur la platine. On commence avec nos chouchoux de Poutre dont je suis heureux d’avoir des nouvelles,

ADRASTEE (Bablet)

La chance vous sourit en cette rentrée ! Si vous avez été enthousiasmé, comme nous, par Shangri-La (dont la chronique a été mise en ligne il y a quelques jours seulement…), réjouissez-vous, bande de veinards, puisqu’Ankama a eu la bonne idée de ressortir l’œuvre précédente de Bablet, Adrastée, au même format que Shangri-La, dans une très

RALPH AZHAM 9. Point de rupture (Trondheim)

Depuis que la menace des membres de la Réfutation a surgi avec à sa tête Tilda Pönns, Ralph Azham traverse une période de doutes. Jalousé par certains et cible privilégié des opposants au Roi, il doit se montrer intransigeant avec ceux qui remettent en cause son autorité. Mais ce n’est pas dans sa nature et

MATT ELLIOTT the calm before

Chaque album de Matt Elliott se ressemble. Nous le savons maintenant. Coffre-fort mélancolique mais non sans espoir, chaque disque du bristolien nous livre un peu plus de son intimité, de ses peurs et de ses questions. The Calm Before ne déroge pas à la règle, et c’est aussi pour cela que nous l’écoutons pour la

FAITH NO MORE We Care A Lot

Ce sont les fans de Faith No More qui vont être contents : pensez donc, cela faisait 20 ans que We Care A Lot (sorti en 1985) n’était plus disponible ! Et comme on n’est jamais aussi bien servis que par soi-même, le groupe ressort ce qui fût son premier album sur son propre label et a

SHANGRI-LA (Bablet)

Les survivants de l’espèce humaine se sont réfugiés, après la grande catastrophe du 21ème siècle, sur l’USS Tianzhu, un gigantesque vaisseau spatial. Quelques générations plus tard, ses dirigeants y ont mis en place une société où la liberté qui semble régner n’est qu’une façade qui cache mensonges et secrets particulièrement horribles. Scott, qui part régulièrement