Un live de Papier Tigre à Télécharger

Papier Tigre vient en effet de mettre la totalité du set joué à Paris à Petit Bain le 31 octobre 2016 en téléchargement libre (ou streaming ci-dessous). Une bonne occasion de profiter de l’énergie déployée par ce groupe (qui participe à la fameuse Colonie de Vacances faut-il le rappeler) sur scène. Merci ! Live at

COULEUR DE PEAU : MIEL Tome 4 (Jung)

Non, vous ne rêvez pas : il s’agit bien d’un nouveau tome de Couleur de peau : miel ! Jung avait bien annoncé la fin de cette série autobiographique avec la sortie du tome 3 mais il semblerait qu’il n’en ait pas encore terminé avec cette histoire. Son histoire ! D’ailleurs, le questionnement sur l’identité, sur les racines, sa

Le BARRé #5 est sorti !

Après être passé tout près de la fin suite à des problèmes financiers, la folle équipe du géniallissime magazine / mook  BARRé a réussi le pari de continuer l’aventure la plus folle de l’édition indépendante. Derrière sa sublime couverture, signée Ivan Brun, on retrouve donc pour ce numéro l’histoire incroyable d’un savon contre le paludisme,

MNNQNS capital

Je dois bien avouer ne rien connaitre de ce groupe de Rouen quand je tombe sur le tubesque « Come To Your Senses » qui ouvre cet EP. Mais cette fougue, cette ambiance post-punk, ce chant scandé… sur le coup, j’ai l’impression d’entendre un inédit des excellents Holograms. Il y a bien un je-ne-sais-quoi de plus poppy,

SELF EVIDENT we built a fortress on short notice

Sorti en 2012, ce sixième album bénéficie d’une promotion en 2016 en Europe pour préparer une future tournée. Ainsi soit-il. On replonge donc ce disque d’indie-rock, tendance emotional hardcore comme nous disions autrefois. Et en 2012 comme en 2016, ce groupe américain nous renvoie directement au label Dischord des années 2000… Nous pourrions parler des

Nuit sale et sauvage #5 (Headwar, Le chemin de la Honte…)

Quand on arrive vers 19h, il faut avouer que les différentes salles de mains d’œuvre (seul le rez-de-chaussé est ouvert cette année) sont encore bien vides. L’ambiance fantomatique dans le « dancefloor sauvage » en deviendrait presque glauque. Il faut admettre que la programmation de cette édition était un peu moins imposante que l’année dernière (Frustration, Le