PLAISIR D’OFFRIR JOIE DE RECEVOIR (Tallec)

Noël est l’occasion pour les éditeurs de sortir intégrales, éditions rares, rééditions ou coffrets, autant d’idées cadeaux proposés aux lecteurs potentiels. Tout n’est pas toujours intéressant mais parmi toutes ces sorties, il y a quelques pépites. Plaisir d’offrir Joie de recevoir en fait partie. Rue de Sèvres a en fait regroupé ici, dans un joli étui, les 2 recueils de dessins (Bonne continuation et Bonne journée) au format à l’italienne réalisés par Olivier Tallec ces dernières années, agrémenté d’un joli ex-libris en bonus.
On y retrouve l’humour tour à tour noir, absurde ou en dessous de la ceinture de l’auteur dans un exercice particulièrement compliqué: le dessin unique, pleine page, censé raconter une histoire à lui seul et faire mouche simplement accompagné, dans la plupart des cas, d’une réplique en guise de légende. Un exercice que Tallec maîtrise avec un talent indéniable. Qu’elles soient animalières, enfantines ou préhistoriques, les « histoires » fonctionnent quasiment à chaque fois (même si Bonne journée est un ton en dessous de Bonne continuation) car elles jouent la carte de l’inattendu et du décalage. Du papa canard qui fait l’autruche quand sa femme a des reproches à lui faire à l’homme-tronc trapéziste qui rappelle à sa partenaire, en train de tomber, que c’est elle qui a eu l’idée du numéro en passant par Tarzan qui dit à Jane, au beau milieu de la jungle, qu’il regrette que leur vie bourgeoise et étriquée tue leur couple à petit feu, chaque dessin est un petit bijou graphique (les dessins, réalisés à la peinture, sont superbes) et narratif qui touche sa cible. Bien sûr ça se lit un peu vite. Alors on peut s’obliger à ne lire que 3 ou 4 histoires par jour pour faire durer le plaisir…

(Coffret – Rue de Sèvres)