BRIX & THE EXTRICATED part 2

ALBUM. Comme c’est étrange de se retrouver à écouter et chroniquer cet album de Brix Smith and The Extricated alors que Mark E. Smith vient de mourir (je sais l’album est sorti il y a quelques temps mais je n’ai pas eu le temps de me plonger dedans avant). Etrange, car Brix Smith Start fut, faut-il le rappeler, la femme du chanteur de The Fall, groupe dont elle fut membre de 83 à 86, puis de 94 à 96 (avant de quitter le groupe avec fracas). Etrange car les Extricated se composent de membres de The Fall (Steve et Paul Hanley notamment, ainsi que Steve Trafford). Etrange enfin car on retrouve plusieurs morceaux de The Fall sur ce disque. Et pourtant, et c’est sans doute ce qui rend ce « part 2 » intéressant, vous ne retrouverez nullement la gouaille génialement post-punk du patron ici. Rien à voir avec une quelconque redite ou mauvaise copie. Brix Smith tient les rennes, et transforme radicalement la couleur des « Feeling Numb », « Hotel Bloedel » et autres « L.A ». Passés à la moulinette Brix, les morceaux de The Fall prennent une couleur pop indéniables, comme ce « Hoetel Bloedel », dont les angles se sont arrondies. Ils s’intègrent ainsi parfaitement au répertoire des Extricated. On pense parfois aux Breeders, avec cette power pop bien énergique, et ces coup de canons punk. Et si on est loin de la dureté urbaine et bordélique qui a fait la réputation de son ex mari, ce « Part 2 » possède ce petit goût sucré et rock’n’roll qui lui donne le côté attachant des tubes punk.

(Album – Blang)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *