SUPERCHUNK what a time to be alive

ALBUM. L’élection de Trump a au moins eu cet effet positif : celui de donner envie aux artistes de créer et collaborer pour s’opposer par leurs œuvres. What a Time to Be Alive et son titre explicite s’inscrit dans ce mouvement global anti-Trump puisque son élection a poussé Superchunk à se remettre à composer plus vite que ce qu’ils n’avaient initialement prévu…Et on les comprend : difficile, en effet, de rester les bras croisés devant la bêtise et la menace que représente le nouveau président américain ! Cela donne ces 11 morceaux dont textes et musiques ont donc été grandement influencé par l’ambiance qui règne actuellement dans la société US, entre désespoir et envie de révolte. 11 titres qui oscillent, comme souvent avec Superchunk, entre indie-rock et bombinettes pop-punk. Plutôt un bon cru, dans le genre (même si on n’est toujours pas très fans des solos…), dont sortent du lot le très Get Up Kids Bad Choices, l’énervé Lost My Brain ou le plus surprenant Break the Glass (probablement le meilleur morceau de cette nouvelle fournée), entre désenchantement et mélancolie. Pour ceux que cela intéresse, le groupe sera en concert le 31 mai à Paris, à la Maroquinerie.

(Album – Merge)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.