STRUCTURE structure

EP. La nouvelle sensation post-punk vient de Brighton et se nomme donc Structure. Ces trois là ont tout compris. Hargneux, simples, et inspirés, à quoi bon aller chercher ailleurs. Le collage de la pochette nous renvoie indéniablement à la grande époque de Crass records, preuve de bon goût. Et si Wire (époque « Pink Flag ») ou Crisis font sans aucun doute parties de leurs influences, l’anarchopunk anglais de Steve Ignorant ou Penny Rimbaud n’a pas dû les laisser insensibles non plus. Ils en retiennent ce sens de la formule, cette force vive envoyée en deux minutes chrono, et ce son sec. Il faut avouer que le trio manie l’équation avec brio, sans se perdre dans le passé. De Disco, tube d’ouverture chanter par le guitariste, à Get Out chanté par la bassiste, chaque morceau est une gifle cinglante et généralissime. Rien à jeter. Une seule écoute suffit à vous les graver dans le crâne. La guitare aigüe vous triture les tympans, les refrains vous retournent et la rythmique finit le travail en vous invitant à bouger les hanches. Structure reste sauvage, sans la moindre bonne manière. Hargneux, sans tomber dans le cliché nostalgique. Pas un hasard si on les retrouve sur Harbinger Sound (sur lequel on retrouve aussi Sleaford Mods ou un certain Steve Ignorant). A suivre de très prêt.

(harbinger sound)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.