VOWWS under the world

ALBUM. Pour ce duo australien basé à Los Angeles, la new-wave, le post-punk et la synth-pop ne forme qu’un. Et il se décline à la sauce pop. Il faut dire que le duo est devenu maître pour composer de petits tubes parfaitement calibrés. Suffisamment sombres pour plaire aux amateurs du genre, et toujours lissés et mélodieux pour s’ouvrir au plus grand nombre. Si le groupe se permet quelques sursauts pour réveiller l’auditeur (le plus rock « Forget Your Finery » ou les break de « Charm and Demand« ), on ne se trompera pas, Vowws brosse plutôt dans le sens du poil, même si le poil reste noir. Le résultat est d’ailleurs plutôt bien foutu, et on pourrait s’y laisser prendre, si on est pas allergique aux morceaux policés. Mais il ne faudra pas oublier de rendre à Depeche Mode ce qui est à Depeche Mode, tant ces morceaux renvoient plus que directement au groupe anglais. Vous voilà prévenus.

(weyrd son rds)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.