EPIPHANIA Tome 2 (Debeurme)

BD. Hard Bee et les autres Epiphanians ont finalement réussi à convaincre Koji de quitter son père pour rejoindre leur groupe. Alors que les tensions sont de plus en plus vives entre Humains et Epiphanians, ils ont clairement décidé de suivre leur instinct et de rentrer en lutte contre l’Homme et ses agissements néfastes pour la Terre. Pour l’heure, ils traversent les montagnes pour tenter de retrouver l’endroit où les 3 météorites se sont écrasées, histoire peut-être d’en apprendre davantage sur leur naissance (c’est ce jour-là que la Grand Vague a eu lieu, semant derrière elle, en terre, les graines d’Epiphanians) et leur mission sur notre planète…
Suite de la fantastique trilogie de Debeurme avec ce second épisode qui voit les tensions entre Humains et Epiphanians évoluer en véritable guerre ouverte, les créatures mi-animales mi-humaines ne pouvant plus tolérer l’attitude méprisante et violente des Humains (à leur apparition, ces derniers les ont parqués dans des camps et ont pratiqué des tests sur eux pour voir s’ils ne pouvaient pas utiliser leur ADN pour améliorer la santé et les capacités humaines) envers eux et leurs comportements destructeurs envers les autres animaux et la planète toute entière. Une suite qui dévoile également une partie de leurs origines avec la découverte des fameuses météorites.
Comme à son habitude, Debeurme met ici en scène ses questionnements du moment ainsi que ses angoisses. D’où la richesse d’Epiphania, que l’on peut voir, au-delà du thriller écologique, comme une métaphore de la relation parent/enfant. Car c’est finalement cela que Debeurme met en images ici : il retranscrit graphiquement son angoisse face à la paternité (et à cet « autre » sorti de notre chair) et surtout la peur du regard que les enfants peuvent porter sur leurs parents à l’adolescence. Quand, devenus assez matures et lucides face à la société dans laquelle nous vivons ils peuvent nous dire : comment as-tu pu laisser un tel modèle économique, si violent pour les Hommes et si destructeur pour la planète, voir le jour et prospérer ? Comment as-tu pu accepter que tes concitoyens maltraitent à ce point la planète et la condamne à mourir à petit feu ? Comment as-tu pu fermer les yeux face aux comportements méprisants et irrespectueux des Hommes envers les autres animaux ? Simplement, l’auteur le fait à sa façon, singulière, en créant cet univers étrange. Un récit captivant au travail graphique aussi coloré que son propos est sombre.

(Trilogie, 144 pages – Casterman)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.