SANTIAGOLF DU MORBIHAN (B-Gnet)

BD. Bretagne. Alors que Santiagolf du Morbihan est en train de prendre son petit-déjeuner bien peinard (quoi que si son elfe de femme pouvait arrêter de chanter accompagnée de sa harpe, ce serait encore mieux…) quand Chicowen, sa femme qui chante comme une casserole, donc, lui demande d’aller acheter du pain. Du pain elfique sans gluten que l’on ne trouve qu’à Saint-Michelfe…La barbe, il va encore lui falloir répondre aux énigmes du magicien, traverser les landes maudites d’Armorix ou arpenter la plage des morts-vivants pour se procurer le fameux pain. Et quand, en prime, il revient, sa mie Chicowen a été enlevée par le Nécromancien, le seigneur noir de Pan-Hâm !
B-Gnet est de retour. Avec, dans ses bagages, une histoire délirante comme on les aime. Après avoir maltraité le western dans Santiago c’est une parodie d’heroic fantasy qu’il nous propose ici. A la sauce B-Gnet, bien entendu. Humour noir, absurde, scabreux, jaune, vert : tout y passe (y compris les jeux de mots pourris). Avec talent, comme d’habitude. L’idée géniale de ce Santiagolf ? Faire un remake du Seigneur des Anneaux à la mode bretonne ! Ainsi crêpes, cidre et menhirs côtoient ici dragons, mages (dont Goudalfe le jaune qui aide Santiagolf dans sa quête, tout comme le double nain légèrement retardé Pabloïn d’ailleurs), magicires et autres (contre-) troll(eur)s du Nécropolitain. Enfin le métro de Pan-Hâm quoi. Ben oui B-Gnet fait aussi dans les clins d’œil anachroniques à notre époque (le dragon est, par exemple, le banquier du mont crédit assis sur une montagne d’or qui affame tant de villageois avec ses taux d’intérêt exorbitants…). Bref, la suite de Santiago est toujours aussi loufoque et jouissive. Un nouveau B-Gnet à déguster sans plus attendre. Avant que votre femme ne vous envoie chercher du pain sans gluten tout cas…

(Récit complet, 96 pages -Vraoum)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.