DEPT H Tome 3 (Kindt)

BD. Alors que la base continue de prendre l’eau, l’équipe n’a plus qu’une solution : quitter les lieux avec les sous-marins sans savoir s’ils pourront atteindre la surface, faute d’oxygène suffisant. Et, surtout, parce qu’on ne leur a pas donné l’autorisation de remonter : après que Jérôme, le biologiste, ait relâché toutes ses méduses sur lesquelles il faisait des expériences, tout l’équipage a été contaminé par un virus et doit donc, pour l’instant, rester en quarantaine, à 9000 mètres de profondeur, pour éviter une contagion à grande échelle à la surface…
On se répète peut-être un peu mais c’est quand même génial de pouvoir déjà lire la suite de Dept H 2 mois seulement après la sortie du tome 2 ! Et on continue donc de suivre, avec beaucoup de plaisir, la plongée (au propre comme au figuré) de Mia dans son passé et ses souvenirs pour essayer de comprendre qui a bien pu tuer son père à 9000 mètres de profondeur et, surtout, pourquoi. Cette fois, Matt Kindt se penche sur la relation de l’héroïne avec Lily (jusque là on savait juste qu’elles étaient fâchées), que son père avait adopté enfant. Ce tome 3 se focalise également plus particulièrement sur 2 des membres de l’équipe : Jérôme le biologiste un peu fou et Aaron qui tentent, à leur tour, de s’innocenter auprès de Mia. Mais comment avancer dans cette affaire alors que l’équipe est surtout occupée à survivre pour l’instant ?
Les différentes pièces du puzzle se mettent progressivement en place et on y voit un peu plus clair dans les relations que chaque membre entretenait avec Hari mais aussi avec les autres. En attendant les révélations finales de cette série singulière : à la fois thriller (il y a un meurtre à élucider et une ambiance oppressante, entre tensions et rancœurs entre les membres de l’équipe et survie à assurer) et récit intimiste qui nous parle de l’influence de nos parents sur nos vies et les choix que l’on peut faire. Il est encore temps de mettre votre scaphandre pour découvrir Dept H !

(Série en 4 tomes, 168 pages – Futuropolis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.