DIDIER, La 5e roue du tracteur (Rabaté/Ravard)

BD. Didier vit en Bretagne avec sa sœur Soazic. Ils ont repris la ferme familiale. Vieux garçon, il commence, entre deux cuites, à déprimer gentiment. Alors sa sœur se met en tête de lui faire rencontrer quelqu’un. Elle l’aide à créer un compte sur Meetic et répond même aux messages pour lui. Mais à force de jouer les entremetteuses, c’est peut-être elle qui risque de tomber sur le grand Amour…
Pour se donner du courage, Didier prend un petit coup de blanc. Bon, de notre côté, on a autre chose à vous proposer : un petit Rabaté ! Car l’auteur est de retour avec une comédie truculente. Dans Didier, la 5e roue du tracteur, Rabaté fait ce qu’il sait faire de mieux : observer. Et après les estivants (dans Vive la marée!), les soldats en pleine débandade (La déconfiture) ou les habitants d’un immeuble (Fenêtres sur rue), ce sont, cette fois, les agriculteurs qu’il observe. Avec toujours la même acuité. Et livre une sorte de L’amour est dans le pré décapant. Avec un souci du détail qui fait mouche : les marques de coup de soleil sur les bras et les jambes, les bourrelets du ventre qui cachent le slip ou les pets lâchés devant la télé…Une quête d’amour (même si, finalement, Soazic est bien plus motivée que Didier…) que Ravard s’est visiblement beaucoup amusé à mettre en images. Pour preuve son trait qui a trouvé le juste équilibre entre tendresse pour ses personnages et petites « vacheries » à leur encontre (les petits détails dont on parlait précédemment). Drôle et légère (pas étonnant que la couleur qui domine soit le rose…), Didier est une comédie romantique décalée des plus réjouissantes.

(Récit complet, 80 pages – Futuropolis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.