NONPAREILS Scented Pictures

ALBUM. Lors de notre entrevue avec Angus Young, le fondateur de Liars, l’été dernier, nous avions bien sûr longuement parlé de sa séparation avec Aaron Hemphill, son binôme créatif depuis si longtemps. Sans nous douter que ce dernier continuait en fait, de son côté, à composer et à enregistrer. Le fruit de ce travail est maintenant visible : c’est le premier album de Nonpareils, qui contrairement aux apparences, a été réalisé en solo par l’ex-Liars. Et comme son ancien compère sur son premier album post-séparation (un dernier défi qu’ils se sont lancés ?), Aaron a également placé le sampling au centre de cet album. Pas avec la même réussite qu’Angus, qui s’en était plutôt bien sorti (même si l’album reste un brin inégal) avec son TFCF, cependant. Car ce premier album déçoit, disons le franchement. Si l’on retrouve le goût d’Hemphill (il composait la moitié des morceaux de Liars) pour l’expérimentation, son indie-pop déstructurée (qui mêle vocaux, boîte à rythmes, bidouillages électro parfois agressifs et samples de piano ou autres retravaillés et réassemblés ensuite) n’enthousiasme guère. Cherry Cola ou Press Play s’en sortent pas mal mais ce sont bien les seuls car globalement on a du mal à s’y retrouver sur cet album assez décousu qui n’offre au final que trop peu de prises pour que l’on puisse s’y accrocher. Bref, la grammaire très abstraite créée par Hemphill sur ce Scented Pictures est certes originale mais elle ne nous parle pas vraiment.

(Mute)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.