OLYMPUS MONS 5. Dans l’ombre du soleil (Bec/Raffaele)

BD. Dan et ses hommes restent introuvables à bord d’Anomalie 1 et l’équipe descendue le secourir n’a d’autre choix que de quitter les lieux ; alors que l’état major américain a décidé d’envoyer des bateaux de renflouage pour remonter le vaisseau spatial, les russes interceptent l’ordre et décident de détruire les bateaux avant qu’ils ne mettent en danger la Terre entière ; au même moment Daria Grichenko se trouve à bord d’un avion avec le médium Aaron Goodwin qu’elle a aidé à s’enfuir de Russie ; enfin, sur Mars, Elena Chevtchenko se réveille groggy, en manque d’oxygène, face à un androïde d’origine extraterrestre qui accepte, à sa grande surprise, de l’aider dans sa mission : rejoindre le vaisseau principal pour arrêter le compte à rebours de l’explosion gigantesque qui va détruire la Terre en même temps qu’Anomalie 1. Et il ne reste que 6 heures et 11 minutes pour cela…

Bec au scénario, Raffaele au dessin, Loyvet en charge de la couverture, les Digikore studios pour les couleurs : voilà l’organisation qui se cache derrière Olympus Mons et permet aux épisodes de la série de sortir de façon aussi rapprochée. Car, une nouvelle fois, Dans l’ombre du soleil paraît quelques mois seulement après Millénaires. Un épisode 5 complètement dans la lignée de ses prédécesseurs, que ce soit dans la construction narrative (Bec a encore recours aux flash backs et change régulièrement de point de vue, alternant scènes sur Mars, dans les profondeurs de la Mer de Barents ou dans l’avion avec Goodwin) ou le traitement graphique de Raffaele dont le trait semi-réaliste, s’il est assez classique, est toujours aussi sûr. Bref, aucune fausse note à signaler pour ce nouvel opus qui nous rapproche un peu plus du dénouement (le prochain tome sera bien le dernier) tout en proposant quelques révélations très attendues, notamment lors des scènes entre Chevtchenko et l’androïde. Toujours aussi efficace !

(Série en 6 tomes de 48 pages – Soleil)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.