WE WERE PROMISED JETPACKS The More I Sleep The More I Dream

ALBUM. J’ai régulièrement croisé le nom de ce groupe, dans les rubriques chroniques de magazines ou les annonces de concerts sans jamais pourtant franchir le pas et écouter ce que fait We Were Promised Jetpacks. J’aurais certainement dû car leur indie-rock se défend bien. Il faut dire qu’après une quinzaine d’années d’existence et plusieurs albums au compteur (dont les 3 derniers sur Fat Cat), la musique de ces 4 écossais a eu le temps de mûrir et de se trouver une personnalité. A la sensibilité pop (comme sur le très Radiohead Hanging In), c’est ce que l’on remarque peut-être en premier, sans jamais tomber dans le mièvre. Qui n’hésite pas à durcir parfois un peu le ton, comme il faut, comme sur In Light. A aller chasser sur les terres d’un Three Mile Pilot (The More I Sleep The Less I Dream). A se faire shoegaze ici ou là. Et même à sortir quelques riffs gentiment math-rock parfois (sur Repeating Patterns ou When I Know More). le tout dans des morceaux aux constructions héritées du post-rock, qui sortent du schéma habituel couplet/refrain tout en restant sur un format de 4-5 minutes. Bref, on est contents d’avoir (enfin…) fait la connaissance de ces gars d’Edimbourgh.

(Big Scary Monsters/Modulor)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.