CAPRICORNE Intégrale 1 (Andréas)

BD. Entre ses premiers pas dans Rork et Le Journal de Tintin et sa conclusion récente (le tome 20 est sorti en 2017), la saga Capricorne aura occupé Andréas pendant presque 30 ans et 25 tomes (aux 20 tomes de Capricorne, il faut ajouter les 5 de Rork) faits d’expérimentations (l’auteur allemand, connu pour ses découpages singuliers et les défis qu’il se lance, était ainsi capable de réaliser des épisodes complètement muets ou de proposer une planche découpée en quelque 300 cases…) et de constructions narratives aussi complexes (Andréas s’amusait à semer des indices ici ou là qui obligent le lecteur à reprendre les tomes précédents pour éclairer les zones d’ombre des nouveaux) que cohérentes. Cette incroyable aventure éditoriale méritait bien une intégrale ! Que Le Lombard commence à sortir en ce mois de février avec ce tome 1 à l’édition soignée : beau papier, dossier qui revient sur la saga de ce héros atypique qu’est Capricorne en guise de prologue, dessins inédits et toutes les couvertures (y compris celles des premières éditions) des 5 premiers tomes en bonus.

Un premier tome qui plante le décor de cette série d’aventure teintée d’ésotérisme : l’arrivée emprunte de mystère (une constante dans l’univers d’Andréas!) de Capricorne à New-York où il rencontre 3 vieillardes qui lui confient les 6 cartes de son destin et une prophétie : s’il prononce une seule fois le nom qui était le sien avant de devenir Capricorne, sa ville ne s’en relèvera pas. Et bientôt ceux qui vont devenir des amis inséparables : Ash, voltigeuse aérienne avide d’aventures et Astor, qui n’est jamais mieux qu’au milieu de ses livres dans la bibliothèque immense du gratte-ciel dont Capricorne a « hérité ». La suite verra Capricorne aux prises avec Le dispositif, mystérieuse agence gouvernementale dirigée par Jeremy Darkthorn qui a échappé au contrôle de l’état pour entrer dans l’ombre, des savants fous de toutes sortes ou des démons, dont Dahmaloch, au service duquel le fameux Mordor Gott s’est mis, qui menacent l’équilibre du monde.

L’occasion idéale pour découvrir l’une des séries fantastiques mythiques du neuvième Art mise en images par le noir et blanc impeccable d’Andréas.

(Intégrale en 4 tomes – Le Lombard)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.