NYMPHEAS NOIRS (Bussi – Duval/Cassegrain)

BD. Une vieille femme dont le mari est en train de mourir, une écolière de 11 ans qui rêve de devenir peintre et une belle institutrice qui attire le regard des hommes, ce qui rend son mari fou de jalousie : les vies de ces 3 femmes vont se croiser le temps d’une parenthèse de quelques jours, alors que le commissaire Laurenç mène l’enquête sur la mort mystérieuse de Jérôme Morval, tué au pied du lavoir de Giverny, là où Monet a peint ses fameux Nymphéas

Attention chef-d’œuvre ! Et je pèse mes mots. Sincèrement, cela faisait longtemps que l’on n’avait pas été autant bluffé par un polar ! Avant de poursuivre cette chronique, rendons donc d’abord hommage à Michel Bussi, auteur du roman qui a été ici adapté, et à sa mécanique narrative imparable. Difficile d’en dire plus sans en dire trop…Disons simplement que l’auteur vous mène en bateau, ou plutôt en barque, sur l’étang des jardins de Monet et vous parle, au gré de la balade, de Giverny, d’Art, de peintres mais aussi d’Amour, de jalousie, de mensonge, de vie piégée avant que vous ne vous rendiez compte, très tardivement (là est la preuve de son talent car on ne voit rien venir!), que vous vous êtes fait berner. Et ce dans les grandes largeurs ! Une narration habilement manipulatrice que Cassegrain et Duval ont su reprendre à leur compte dans cette adaptation en tous points réussis. Duval, dans un registre très différent de celui qui est le sien habituellement, surprend et démontre ici qu’il peut être aussi à l’aise sur des récits plus intimistes et plus fins. Quant à Cassegrain, son dessin est tout simplement époustouflant. Sans singer les impressionnistes, il propose ici un travail graphique, dans son traitement des couleurs, souvent évanescentes, et avec cet encrage au crayon à l’ancienne, qui rappelle l’esprit de ce mouvement artistique et porte idéalement ce récit aussi épatant que touchant. L’un des tout meilleurs Aire Libre ! Et la collection est imposante…

(Récit complet de 156 pages – Aire libre)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.