FEELS Post Earth

ALBUM. Car : morceau d’ouverture garage-punk avec un côté 70s qui rappelle Ty Segall (le blondinet avait d’ailleurs produit le précédent album de Feels sorti sur Castleface, le label de John Dwyer). Deconstructed : brulôt punk-hardcore bien enragé. Find A Way : le meilleur titre, plus mélodique et mélancolique, qui rappelle clairement l’indie rock de Sleater Kinney avec ces 2 guitares qui dialoguent et s’entrelacent. Voici, passés en revue, 3 des 4 premiers morceaux de ce Post Earth qui démontrent de quoi ce groupe de Los Angeles est capable. Car si Feels construit souvent ses morceaux autour du même schéma -grosse basse souvent groovy et batterie solide qui permettent aux 2 guitares de venir dialoguer, faire du bruit ou des grigris, suivant les humeurs- son rock garage s’avère finalement très ouvert : le résultat peut en effet être noisy ou mélodique, énervé ou plus calme. Cela dépend aussi grandement du chant de Laena Geronimo (la fille d’Alan Myers, batteur de Devo), capable de se montrer vindicatif ou caressant (un peu trop parfois d’ailleurs, ce qui peut le rendre assez guimauve). Vous l’avez compris, ce Post Earth produit par l’ex-Nation Of Ulysses Tim Green (ce qui prouve que Feels a bon goût d’autant que les plus attentifs d’entre vous se souviennent peut-être que Geronimo avait assuré les backing vocals sur Escape-Ism, le dernier album de Ian Svenonius) s’avère, au final, un peu inégal, mais reste une belle découverte malgré tout, notamment pour ses paroles politiques engagées.

(Wichita Recordings)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.