VILLEVERMINE 2. Le garçon aux bestioles (Lambert)

BD. On n’est pas les seuls à avoir été sensibles à la singularité et à la poésie de VilleVermine : le volume 1 a en effet reçu le fauve polar à Angoulême 2019 ! Une belle récompense, méritée, pour son jeune auteur, Julien Lambert, qui livre là un récit fantastique étonnant qui se déroule dans un univers glauque et violent à souhait : une ville grise, que certains surnomment VilleVermine, qui moisit à petit feu. Là vivent des êtres souvent en marge. Ils peuvent être asociaux et misanthropes, comme le grand costaud de Jacques Peuplier qui a le don de pouvoir entendre les choses parler autour de lui. Solitaires et débrouillards, comme Rudy, gamin qui vit de petites magouilles dans la rue avec son chat Mauvais Poil. Rêveurs et incompris, comme Christina, dont la mère est à la tête de la famille de voyous qui règne sur la ville. Ou carrément cinglés, à l’instar de Joshua, savant fou qui veut créer une nouvelle race d’Hommes en la croisant avec un insecte…Des personnages qui vont bien sûr être amenés à se croiser, à fraterniser et même à se combattre car Rudy va aider Jacques à retrouver le savant fou pour qu’il lui rendre son don. Mais avant cela, il faudra que Jacques échappe à la tribu des moutards paumés…

Un second tome qui conclue de fort belle manière ce diptyque toujours, bien entendu, mis en images par ce trait fin, à la plume, qui donne une belle identité graphique à ce récit. Très vivement conseillé !

(Série en 2 tomes de 96 pages – Sarbacane)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.