EL COMMANDANTE YANKEE (Jakupi)

BD. Vous pensez que tout a déjà été dit sur Castro et la révolution cubaine ou sur le personnage de Che Guevarra ? Alors lisez El Commandante Yankee ! Fruit d’un (énorme) travail de recherches de plus de 10 ans qui vit Gani Jakupi éplucher archives et nombre de livres sur le sujet mais aussi se rendre sur place pour visiter les endroit clés de la rébellion anti-Batista et recueillir les témoignages d’acteurs incontournables (comme Eloy Menoyo, commandant en chef du Segundo Frente, sans qui les plans de Castro et de son mouvement du 26 Juillet n’auraient pas abouti) encore vivants de ces événements, ce roman graphique fleuve (224 pages mais il fallait bien ça pour revenir sur cet épisode clé de l’Histoire récente!) présente en effet la révolution cubaine sous un jour nouveau. En revenant avec précision sur les événements qui ont amené Fidel Castro (qui avait pourtant toujours dit que cela ne l’intéressait pas…) au pouvoir, en démontrant comment, petit à petit, le clan Castro et Che Guevarra trahirent ensuite leurs idéaux et le peuple cubain et en mettant dans la lumière des acteurs méconnus (car oubliés des livres d’histoire ou carrément traînés dans la boue par le régime dans leur pays) mais qui sont pourtant, eux, restés fidèles à leurs idéaux de départ : obliger le dictateur Batista à abandonner ses fonctions pour faire advenir la démocratie dans leur pays. Ces acteurs méconnus, ce sont, notamment, Menoyo et William Morgan, le fameux Commandante Yankee qui donne son titre au récit. Un américain débarqué à Cuba pour se mettre à disposition de la rébellion et qui rejoignit le Segundo Frente (ils choisirent ce nom car ils avaient ouvert un second front dans l’Escambray après celui de Castro et son M-26 dans les montagnes de la Sierra Maestra plus au sud de l’île) de Menoyo qui combattit de concert avec le M-26 de Castro pour la liberté. Un américain qui permit ensuite à Fidel de déjouer un complot quelques mois après son arrivée au pouvoir avant de se retourner contre la famille Castro quand il vit que celle-ci ne respectait pas ses engagements et commençait à reproduire la dictature de Batista. Un américain qui fut finalement fusillé le 11 mars 1961 après avoir été déclaré coupable de haute trahison par le tribunal révolutionnaire….Un destin tragique pour cet homme à l’intégrité pourtant impressionnante, paradoxalement (il était américain!) l’un des rares vrais héros de la révolution cubaine, qui aurait dit à l’un de ses compagnons de cellule, avant de sortir pour faire face au peloton d’exécution, vouloir que l’on sache la vérité sur lui. Eh bien Gani Jakupi a exaucé son vœu dans ce magnifique roman graphique, captivant de bout en bout, qui réussit la gageure de revenir sur le déroulement des événements avec clarté et de montrer quel rôle chacun y a réellement joué. De l’orgueilleux et rancunier Guevarra au charismatique et manipulateur Fidel Castro en passant par son frère, le calculateur et rusé Raul, dont le fils et les filles, ainsi que leurs conjoints, tiennent actuellement les rênes du pouvoir à Cuba. Une autre histoire de la révolution cubaine à ne pas manquer !

(Roman graphique, 224 pages – Aire libre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.