GRASS KINGS Tome 3 (Jenkins/Kindt)

BD. Maria et Shelly ont obligé Archie à avouer la vérité : amoureux de Jen Handel, il est allé la trouver un soir dans sa caravane après qu’elle l’ait appelée, effrayée. Mais quand il est arrivé, il l’a trouvée morte, pendue. Pris de panique, il a mis le feu à la caravane et s’est enfui. Mais si Archie est innocent, qui donc peut bien être le mystérieux « tueur invisible » ? Robert est, de son côté, persuadé qu’il n’est pas un des membres du Grass Kingdom. Et pour le prouver, il continue d’enquêter à Cargill. Mais le temps presse : le shérif Humbert y a envoyé les fédéraux en leur expliquant que le tueur s’y cachait en la personne d’Archie…

Voilà un roman graphique maîtrisé de bout en bout. Percutant et inspiré, il ne laisse à aucun moment la possibilité au lecteur de reprendre son souffle, happé qu’il est par l’intensité et les ténèbres de Grass Kings. Comme dans Dept H, Matt Kindt livre une narration particulièrement efficace : cette histoire de serial killer qui se cache dans une communauté de rebelles et de laissés-pour-compte de l’Amérique ne manque pas d’allure et les différents flash backs éclairant, par petites touches, ses zones d’ombre sont distillés avec talent. Mais ce qui donne toute sa personnalité à Grass Kings, c’est bien sûr le travail graphique, formidable, de Tyler Jenkins, que l’on découvre en France. Son trait expressionniste (qui se rapproche parfois du travail de Maël) et ses aquarelles à fleur de peau, en mettant idéalement en exergue la violence du récit et la noirceur de ses personnages, transcendent véritablement cette histoire. Un grand roman graphique.

(Roman graphique en 3 tomes – Futuropolis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.