LE SUAIRE Tome 3 (Mordillat-Prieur/Liberge)

BD. Corpus Christi, Texas. De nos jours. Alors que Son of Man, le film de Lucy Bernheim sur la véritable histoire de Jésus, est diffusé en avant-première, des membres du Ku Klux Klan, avec à leur tête Thomas Crowley, qui a été le professeur de la cinéaste à l’université, font irruption dans le cinéma avant d’y mettre le feu et de partir à la poursuite de Lucy et de l’acteur principal du film pour les juger pour avoir sali l’image du Christ et du Saint-Suaire…

Après le XIVe (dans la campagne de Troyes) et le XIXe (à Turin), les auteurs plantent cette fois l’intrigue de ce troisième tome aux Etats-Unis, de nos jours. Et la science a beau avoir permis de prouver (une datation au carbone 14 a été effectuée dans les années 90) que le Saint-Suaire était bien un faux (il a en fait été réalisé au XIVe siècle), le fameux linceul est toujours autant l’objet de débats et de passion. Car on ne touche pas à un symbole (l’ Eglise n’a d’ailleurs jamais officiellement reconnu que le Saint-Suaire était un faux…) aussi important, qui est toujours conservé dans un coffret reliquaire de la cathédrale de Turin et parfois exposé aux croyants…

Avec ce tome 3, Mordillat et Prieur devaient boucler la boucle de cette trilogie qui voit le destin des 3 protagonistes se faire écho à travers le temps, tous 3 mystérieusement liés par le Saint-Suaire. Pas évident. Ce qui explique peut-être pourquoi cette dernière partie nous laisse sur notre faim, après 2 premiers tomes pourtant très réussis. Le scénario, s’il montre efficacement les folies qui sont commises au nom de Dieu et de la religion, peine en effet ici à convaincre, certains de ses aspects manquant clairement de réalisme et 2 ou 3 scènes s’avérant assez confuses. Dommage car le travail graphique de Liberge, un trait fin et très précis, rehaussé de noir et de lavis de gris qui rappelle la gravure, est quant à lui toujours aussi épatant.

(Trilogie, 72 pages – Futuropolis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.