LIFE A Picture Of Good Health

ALBUM. Ah la fameuse épreuve du deuxième album, celui de la confirmation, lorsqu’on est attendus au tournant (Popular Music, premier album du groupe, s’est tout de même retrouvé sur la liste des albums de l’année de BBC 1)… Eh bien Life l’a visiblement vécue, traversant quelques moments difficiles (leur bassiste est parti), se posant probablement tout un tas de questions avant de pouvoir donner un successeur au très bon Popular Music. 13 nouveaux (12 en fait car sur la dernière piste Green ne fait que dire quelques mots) morceaux complètement dans la lignée punk/post-punk de ce que le groupe anglais propose depuis ses débuts qui voient cependant Mez Green un peu délaisser (même si le groupe reste très concerné par ce qui concerne sa communauté comme le démontre par exemple It’s A Con qui s’en prend à la société de consommation…) les sujets politiques (Trump, le Brexit, l’homophobie…) qu’il abordait sur Popular Music pour cette fois proposer des textes plus introspectifs qui parlent du groupe ou de sa propre vie (et notamment du fait d’être un papa célibataire, comme sur Half Pint Fatherhood). Peut-être pas aussi enthousiasmant (mais c’est probablement aussi dû au fait que l’effet de surprise ne joue plus…) que son prédécesseur, A Picture Of Good Health et son titre ironique enfonce tout de même le clou de façon convaincante, avec quelques morceaux qui sortent du lot comme Bum Hour, Excites Me et son orgue inspiré, le survitaminé Half Pint Faterhood (et son côté Bloc Party des débuts) ou It’s A Con. Pas étonnant qu’Idles ait demandé au groupe de Hull d’assurer la première partie sur leur dernière tournée américaine.

(PIAS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.