CENTAURUS 5. Terre de mort (Rodolphe/Léo – Janjetov)

BD. La tension monte sur le vaisseau : les générateurs d’oxygène ont été sabotés par les 2 intrus et l’air se fait rare, obligeant le gouverneur à rationner l’oxygène à l’aide de masques que la population a du mal à accepter. Et Yoko, qui a changé les coordonnées de vol de la mission, est toujours en fuite. Bref, un débarquement sur Véra devient quasiment nécessaire ! Au même moment, le commandant Maé parvient, enfin !, à communiquer avec le vaisseau pour leur annoncer que sur cette planète l’air est semblable à celui de la Terre, la faune et la flore sont sans danger et les autochtones pacifiques. Bref, tous les signaux sont au vert et le gouverneur peut lancer les préparatifs du débarquement. Mais il y un hic : Maé est morte depuis quelques heures déjà…

La sortie de ce cinquième tome, qui marque la fin du premier cycle, nous permet de saluer la régularité de métronome avec laquelle l’équipage Léo/Rodolphe/Janjetov a mené sa mission à bien : une parution d’un épisode par an qui a permis aux lecteurs de pouvoir suivre la suite de ce space opera sans avoir besoin de tout relire pour s’y retrouver. Et comme c’est le moment de distribuer les bons points (ou pas…), signalons aussi la capacité des auteurs à clore ce cycle de façon convaincante. Si certaines séries parviennent à tenir en haleine mais se dégonflent comme des ballons de baudruche à l’heure du final, Centaurus réserve une conclusion satisfaisante, qui apporte les réponses attendues (même s’il reste encore, bien sûr, c’est de bonne guerre, une zone d’ombre entourant les humanoïdes venus s’installer sur Véra pour étudier les humains) à toutes les questions soulevées dans les précédents tomes. Ainsi apprend-on ici qui étaient les 2 intrus qui ont pénétré sur le vaisseau 20 ans auparavant, par qui ils ont été envoyés et pourquoi ils avaient pour mission de dérouter le vaisseau vers Véra. Un cycle réussi, de longueur raisonnable, qui permet aux lecteurs de s’arrêter là s’ils le désirent ou de poursuivre encore le voyage avec un second cycle déjà annoncé (il s’appellera Europa et le premier tome paraîtra en juin 2020) pour aller (probablement…) explorer une nouvelle planète. Pour notre part, on ferait bien encore un bout de chemin spatial avec Léo, Rodolphe et Janjetov…

(Série. Premier cycle de 5 tomes, 48 pages pour le tome 5 – Delcourt)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.