CONFINE#7 : Seb Radix (Lyon, France)

[Journal de Confinement] Nous sommes le lundi 13 avril, voilà presque un mois que nous sommes en confinement. On va voir du côté de Lyon, prendre des nouvelles d’un vieux copain. Seb Radix a joué dans Kabu Ki Buddha et The Rubicks (entre autres), mais aujourd’hui, c’est en solo qu’il traverse la France de long en large, quand il n’est pas confiné chez lui. Et pour cet épisode, Seb nous refile pleins de bons podcasts à écouter. Alors Seb, ça fait quoi d’être assigné à résidence au lieu de tourner ?

[épisode#7] SEB RADIX joue sous le nom de Seb and The Rhaa Dicks.

1. Tu es où en ce moment ?

C’est une question piège? Je suis chez moi, bien évidemment. J’y suis d’ailleurs depuis plus de 3 semaines, pas de télétravail pour les ouvriers, et une tournée d’une semaine annulée…

2. Comment tu t’occupes pendant le confinement ?

Alors, déjà je suis pas du genre à m’ennuyer. De plus, je passe beaucoup de temps dans ma vie à commencer des trucs et à ne pas les finir donc là c’est la bonne occas’. Je finis donc des demos commencées il y’a longtemps, des guitares, des voix, du mixage… je tri et remplis des cahiers des divers tracts de concerts collectionnés depuis ma plus tendre enfance. Je fais un peu de collage, un peu de dessin, j’ai fini un zine, je suis sur un nouveau, j’écris, je fais des conneries pour essayer de poster autre chose que des photos de moi enfant sur les réseaux sociaux… je commence même des nouveaux trucs ! Bref, le naturel revient au galop…Mais je n’habite pas tout seul donc avant de faire tout ça, je m’occupe de ma famille en partageant avec ma conjointe (elle vient juste de reprendre le boulot, on a parle pas beaucoup des travailleurs sociaux d’ailleurs dans les medias… pourtant ils et elles n’ont pas arrêter de travailler pour la plupart les éducs, les assistant(e)s sociaux !!) les divers taches d’un ménage, ménage justement, cuisine, courses etc.. On a aussi deux enfants donc on gère un peu les devoirs, ils en ont pas mal d’ailleurs… mais on en profite aussi pour jouer à des jeux de sociétés, faire des activités physiques comme des fléchettes, des dés (pas trop physique), on a construit un punching ball aussi parce que ce sont des ados… Euh… on lit, on matte des films, on passe beaucoup de temps ensemble quoi !!

3. Quel est ton (ou tes) disque.s doudou pendant cette période étrange ?

Alors… déjà, ces ados écoutent beaucoup de musique et squattent beaucoup le salon donc j’entends surtout beaucoup de rap français. Après, quand il reste un peu d’espace ou que je vais écouter de la musique ailleurs dans l’appart, j’écoute plein de trucs différents… mais j’ai pas du tout un feeling à écouter de disques que j’adore, ça marche pas en ce moment… alors j’écoute soit des nouveaux trucs que je télécharge selon ce que je vois passer sur le net ou dans les zine que je lis (j’ai choppé plein de noms en lisant BOOK des Beastie Boys), je redécouvre un peu mes disques de jazz, je sais pas c’est une ambiance assez décontractante je trouve… même si c’est souvent des trucs de free, ah ah !! J’écoute pas mal de podcasts aussi… bah, j te mets les liens des derniers que j’ai écouté ? Hier j’ai écouté le nouvel épisode de celui de Luc Ardilouze (lien), que tu connais surement
Ce matin, j’ai terminé celui sur Colette Magny (lien), ce qui m’a mené à écouter cette super création sonore (lien) (je sais, ça fait flipper mais laissez vous tenter !!). Et puis faut que j’écoute la fin du dernier UCSLZ (lien), le podcast de Matthieu de Pylone, qui est toujours intéressant et avec une super prog musicale.

4. Comment tu vois l’après (personnel / groupe / société) ?

Bah écoute, c’est difficile à dire… j’ai hâte de reprendre mon vélo, je pense que pouvoir sortir du périmètre va me faire du bien. Retourner au boulot va pas être un problème puisque j’ai la chance d’avoir un boulot et des collègues agréables donc c’est pas ça qui me stresse. Je suis pas sur que ça va être si évident que ça de se remettre à aller aux concerts, trainer dans les bars… ça va être étrange… je pense qu’on va peut être y aller doucement et commencer par inviter quelques potes à la maison, en espérant qu’on sera aussi invité parce que ça va faire du bien de sortir de chez soi putain !!!
Je suis surtout inquiet pour les enfants je t’avoue. C’est ce qui me pose le plus question… ça pose déjà la question de est-ce qu’on a bien fait de les mettre au monde dans un monde pareil ? Sachant que je suis quelqu’un de plutôt positif, je t’avoue que ça me fait bizarre d’avoir des pensées comme celles là… Est ce qu’ils nous en voudront pas trop, est- ce que ça ne va pas les traumatiser tout ça… ??
Au niveau de la société, j’ai bien peur que tout redevienne comme avant…

Prochain épisode >>> Claudine Sabatel Sourdeval, Lille (france)

1 reply on “ CONFINE#7 : Seb Radix (Lyon, France) ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.