CONFINE#24 : Loïc, Astaffort Mods / La Fiole / X-Or (Foix, Fr.)

[Journal de Confinement] Direction Foix, dans l’Ariège, pour retrouver l’un des trois zoivres qui se cache derrière Astaffort Mods, la parodie du Sud-Ouest de Sleaford Mods. Loïc joue aussi dans X-Or ou son projet plus sombre La Fiole. Il tenait par ailleurs la guitare dans le groupe hardcore Abject Object. Avec Loïc nous parlons du château de Foix, d’un insecte super gros et de son futur projet d’Extrème Peña ! Alors ça te fait quoi le confinement, t’es content qu’il y ait autant de concert à Paris que chez toi ?

[épisode#24] Loïc joue dans ASTAFFORT MODS, X-OR et LA FIOLE.

1. Tu es où en ce moment ?

Là, je suis dans mon appart, à Foix. Je profite du confinement pour regarder le château. J’avais déjà remarqué qu’il était là, ça va, on a des ophtalmos ici aussi. Mais j’arrive pas à m’empêcher de penser qu’il se fout de nos gueules. Le machin a connu combien d’épidémies de peste et de je ne sais encore quelles merdes qui n’existent plus  ? Sans parler des guerres et des touristes. Et il est là, toujours debout à traîner bien en vue sur son rocher, sans la moindre putain d’attestation de sortie, pas même un certificat d’ancrage. Tu vois l’ironie ? Au Moyen-Âge les gonzes du coin se planquaient en son sein pour se protéger et le château les voyaient tous crever un à un la gueule truffée de bubons. Et maintenant que tout le monde l’a quitté sous prétexte qu’on a plus besoin de lui pour se protéger, qu’il est juste bon à accueillir des mioches amusés par d’anciens cracheurs de feu grimés en chevaliers cathares, maintenant qu’on est tous libres de circuler librement loin de ses pierres protectrices… hébé, on doit s’enfermer dans nos apparts à cause d’un truc qui ne l’ébranlera pas plus que la dernière peste ou une rhinopharyngite. Je le vois bien de ma fenêtre. Par contre, j’ai pas réussi à expliquer au voisin d’en face qu’il fallait pas qu’il se sente visé quand je criais «  bâtard  ! ». M’en branle, il me reste des courses pour une bonne semaine.

2. Comment tu t’occupes pendant le confinement ? Un conseil ?

Un conseil  : si tu vois un château de chez toi, regarde ailleurs. Sinon, j’ai pas mal télétravaillé finalement… Un peu pour assurer mes arrières au cas où on me demanderait des comptes (je suis dans l’éducation). Mais pour l’instant, personne m’a emmerdé.
Après, je fais pas mal de conneries avec les copains. On télé-s’amuse à mort. Des chansons à la con, forcément. J’apprends à utiliser mon matos de musique aussi. En fait, tu peux faire plein de trucs avec. Mauvaise nouvelle.
Ah ouais, et là il va falloir que j’envoie un mail à un naturaliste. J’ai vu un insecte super gros une nuit sur le mur, en face de ma fenêtre. Une sorte d’énorme sauterelle, j’ai d’abord pensé que c’était une mante, mais non. Et après quelques recherches sur Internet, ça pourrait être une magicienne dentelée. Sauf que ça n’a rien à foutre ici en mars. Et il y a des criquets égyptiens qui traînent dans le coin en ce moment. Mais ça ressemble pas à ce que j’ai vu. Du coup, j’essaie de tirer ça au clair avec le gars. Enfin, bon… La magicienne dentelée, c’est devenu pour moi ce que la Bretagne est au Breton  : un truc dont je parle, peu importe le sujet. Désolé.

3. Quel est ton ou tes disques doudou pendant cette période étrange ?

Non, j’ai pas de bande-son du confinement à vrai dire. Il y a pas énormément de choses que j’ai écoutées plus d’une fois ou deux. Je m’aperçois en t’en parlant que j’aimerais bien…
C’est aussi un peu lié au fait que j’écoute des trucs… Comment dire  ? Avec une idée dernière la tête. Par exemple, là, je cherchais des trucs landais. Peut-être basques aussi, mais je veux pas tomber dans la facilité. En fait, je ferais bien un truc ancré Sud-Ouest (c’est assez fréquent en ce moment), mais brutal. «  Extrême peña  » en quelque sorte. Un truc résolument orienté pampe, mais open et friendly aussi.
On verra…
Mais à la base  ; c’est surtout au niveau des concerts que le confinement était prometteur quand tu habites à Foix. Je me suis dit qu’on était enfin logés à la même enseigne, tous. Et j’étais assez enthousiasmé par les concerts dans les piaules au début. Mais finalement, j’arrive pas vraiment à les mater. Des concerts sans potes, sans bar… Tu lèves les yeux, tu vois ton appart… Super. Et puis, l’idée du direct prend pas avec oim. Ça tombe toujours quand j’ai envie de faire autre chose. Si je regarde, je regarde après le direct. Mais si tu regardes un «  live  » censé être en direct à un moment où il est plus en direct, c’est comme si tu regardais juste un « live ». Il y en a plein sur Youtube en temps normal.

4. Comment vous voyez l’après (personnel / groupe / société) ?

Niveau perso, je sais pas… Je suis vraiment pas le plus impacté à court terme. Et en Ariège, c’est relativement tranquille. Pas de queue pour acheter la bouffe, pas d’emmerde quand tu te ballades vite fait à côté de chez toi… Même si bon, on a des galas d’Astaffort Mods qui sautent, là, maintenant. C’est chiant. Aujourd’hui, c’était prévu à Paris d’ailleurs.
Et pour les trucs plus sérieux, on verra bien, mais je parierais pas que les choses vont fondamentalement changer après cette expérience. Ça risque d’accélérer les crises (politiques, écologiques, économiques…) qui étaient déjà en germe, au même titre que les initiatives positives d’ailleurs, mais je ne sens pas que ça va renverser les choses. J’ai l’impression que ceux qui président aux destinées du monde sont suffisamment en place pour tirer profit de la crise économique qui va suivre et continuer tranquillement à faire nimp, de la même manière qu’après 2008. C’est inquiétant, on dirait qu’ils sont bornés comme des piles plates. Tu peux être sûr qu’ils mûrissent déjà le plan com’ de l’après crise pour te dire que si on est dans la merde, c’est parce qu’il fallait aller plus loin dans les réformes, ce genre de trucs que je pige pas… Si on fonce dans le mur, c’est parce qu’on va pas assez vite, en somme. Bravo les champions.
Enfin… De mon côté, une fois le confinement levé, je vais prendre cinq minutes pour aller raser ce château de merde.

Prochain épisode >>> Vincent Cunny, Noyade / SK records (Paris, Fr.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.