MIND MGMT 1/3 (Kindt)

BD. Cela fait 2 ans que Meru n’a rien écrit, depuis le succès de son best-seller Prémédité, en fait. Mais cette fois, en écoutant les actualités, elle sait sur quoi elle veut écrire : ce mystérieux vol 815 et ses passagers tous devenus amnésiques. Tous sauf 1 : un petit garçon de 7 ans qui était, semble-t-il, naturellement immunisé. Et le 121ème passager, bien entendu, Henry Lyme, qui s’est littéralement volatilisé et dont on n’ a toujours pas retrouvé la trace 2 ans après. Son enquête la mène rapidement sur la piste du Mind Management, une organisation secrète dont les agents sont dotés de pouvoirs paranormaux et avec laquelle il semblerait qu’elle ait un lien. C’est en tout cas ce qu’elle va apprendre car pour l’instant elle ne se souvient de rien…

Attention pépite ! Ne nous enflammons pas trop, car après tout on n’a lu que son premier tiers pour l’instant, mais il se pourrait bien que Mind Mgmt soit le meilleur récit de Matt Kindt (qui a pourtant déjà signé les excellents Dept H. ou Grass Kings…) à ce jour. C’est en tout cas clairement son projet le plus ambitieux et le plus personnel ! Car pour raconter cette saga d’espionnage paranormal qui nous montre comment le gouvernement américain a influé sur les grands événements mondiaux du XXe siècle grâce aux incroyables capacités de manipulation psychique (certains sont télépathes, d’autres peuvent prévoir le futur 15 minutes à l’avance et d’autres encore sont guérisseurs psychiques) de ses agents, Matt Kindt propose une narration particulièrement inventive et audacieuse, manipulatrice à souhait, histoire que forme et fond soient en osmose totale ! Pas forcément facile à suivre, on vous prévient !, Mind Mgmt est une sorte de jeu de piste narratif. Qui voit Meru tenter de comprendre ce que cache l’amnésie des passagers du vol 815 ainsi que les zones d’ombre dans sa propre mémoire. Et le lecteur essayer de faire des recoupements entre les différentes ramifications (aux séquences originales de base, il faut ajouter les différents mémentos mentaux qui jalonnent le récit ainsi que les coups de projecteur sur les différents agents qui interviennent pour le Mind Mgmt et même des extraits du livre de Meru que l’on lit en parallèle, dans la marge, du récit central!) du récit pour y voir plus clair dans ces histoires de guerres psychiques. Le résultat, n’ayons pas peur des mots, est assez génial ! Car l’ensemble a été extrêmement bien pensé par l’auteur qui, s’il base son récit sur le mystère, s’assure bien entendu que le lecteur suit en distillant, aux moments opportuns, les indices nécessaires, ce qui, en même temps, relance régulièrement l’intrigue. Mais aussi parce que le dessin très particulier de Kindt (son trait n’est pas vraiment impressionnant, techniquement parlant, parce qu’il recherche avant tout la spontanéité et est rehaussé de très belles aquarelles) colle ici parfaitement au récit, avec son côté un peu irréel…Et enfin parce que Mind Mgmt n’est pas qu’un thriller manipulateur malin. Il y a ici du fond ! En effet, en filigrane, la série traite de la manipulation des événements et des chiffres, par les médias, par les gouvernements (sans parler des fake news…) et de la difficulté à connaître la vérité pour les citoyens lambda…

Une série qui va vous rendre totalement accro et…parano ! Et un très joli coup éditorial pour Monsieur Toussaint Louverture, éditeur indépendant qui a récemment sorti le très bon Zebu Boy, roman d’Aurélie Champagne dont on avait parlé dans ces colonnes ou Moi, ce que j’aime, c’est les monstres d’Emil Ferris. Sortie du second tome en septembre !

(Série en 3 tomes de 354 pages chacun – Editions Monsieur Toussaint Louverture)

Si vous voulez en apprendre davantage sur la « fabrication » de la série, c’est ici : https://www.dropbox.com/s/lkboxkbva7ka24a/PROMO-MGMT-MATT_STFR.mp4?dl=0

Et pour lire les premières pages, c’est là :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.