CONFINEE#29 : Pascale, KilKil (La Réunion, Fr.)

[Journal de Confinement] Nous avons eu envie de voir comment le confinement se passait sur l’Ile de la Réunion, dans l’Océan Indien. Du coup, on a été prendre des nouvelles de Pascale du groupe Kilkil. En plus de jouer de la basse et chanter dans son groupe, Pascale a fait venir les copains (Le Prince Harry ou les Morts Vont Bien) pour jouer sur son île. Avec elle, on se dit combien les concerts nous manquent et on rêve d’Océan. Alors Pascale, tes poules vont bien ?

[épisode#29] Pascale joue dans KILKIL et TUELIPE.

1. Tu es où en ce moment ?

Je suis sur l’île de La Réunion, où j’habite depuis 23 ans maintenant. J’ai la chance d’être confinée dans ma petite maison, avec mon chéri, sur un très grand terrain, je suis donc entourée par la nature sauvage, avec l’océan en face. Avec nos deux chiens, nos poules… Donc franchement, je ne me plains pas, ça va !

2. Comment tu t’occupes pendant le confinement ?

Mes journées sont grandement occupées par le télétravail. Sinon je suis pas mal sur internet pour suivre l’actualité et surtout voir comment vont les copains et la famille. Quelques séries Netflix le soir (c’est la grande nouveauté pour moi !). Des petites balades autour de la maison, des bonnes bouffes ou grillades le soir avec du bon vin, et la musique bien sûr. Je ne peux malheureusement plus répéter avec mon groupe Kilkil car on est confinés chacun de notre coté, ça commence à me manquer sévère, on avait plein de nouveaux morceaux en route, c’est frustrant; aussi du coup je crée des morceaux pour mon projet solo minimal-synth Tuelipe !

3. Quels sont vos disques doudou pendant cette période étrange ?

Les mêmes que d’habitude ! J’ai ma petite pile de vinyles « du moment » (Frustration, Le Prince Harry, Maria Violenza, Les Morts Vont Bien, Bracco, Prettiest Eyes…). Et surtout je continue à lire des fanzines, suivre les actus sur internet pour découvrir de nouveaux groupes. Sinon j’adore regarder les shows direct live des copains sur internet, les derniers que j’ai regardés m’ont régalée ! (Dear Deer et ses lives dans son salon ou sa cuisine, le Boiler Merde / Nuke Ta Mere Joe…) : ça fait un bien fou car les concerts commencent sérieusement à me manquer.

4. Comment tu vois l’après (personnel / groupe / société) ?

J’ai plutôt l’habitude de ne pas stresser trop à l’avance et de m’adapter au fur et à mesure, donc j’attends de voir comment ça évolue… Mais globalement, je suis quand même assez pessimiste pour l’année qui nous attend… Tant qu’il n’y aura pas un traitement ou un vaccin, il ne faut pas se leurrer, il va falloir attendre que nous soyons en gros 70% contaminés/immunisés pour que la pandémie soit stoppée, donc ce n’est pas très joyeux comme perspective sociétale, avec tous les décès que cela implique… A moins qu’ils se mettent, enfin, à faire du dépistage massif avec confinement ciblé, ce qui est pour moi la seule solution viable pour avancer plus efficacement… Je vois toutes ces tournées repoussées à l’automne, mais pourront-elles se faire ? Je n’ai même plus le courage de monter la notre prévue pour janvier… D’un point de vue global j’ai du mal à imaginer le futur proche dans un environnement où les bars et restaus seraient fermés, où il n’y aurait plus de spectacles de danse ou de théâtre, plus de ciné, plus de concerts … Ca serait une vraie catastrophe culturelle, pour les professionnels et les artistes, comme pour le public, on va se retrouver dans une ambiance de repli sur soi… Ca risque donc d’être une période vraiment étrange, mais je suis sûre qu’on saura rebondir et d’adapter… S’il faut faire des concerts à 20 personnes avec des masques, on le fera, pour tenir le coup ! Et s’il faut sortir, si on est en bonne santé, choper ce virus de merde pour accélérer l’immunisation globale, allons ! Sur le plus long terme, j’espère que ça ouvrira la bonne porte, celle d’une prise de conscience collective du mur dans lequel nous allons et un retour sur de vraies valeurs dans lesquelles l’environnement et la culture auront une place prioritaire.

photo : Hippolyte / https://www.facebook.com/hippolyteart/

Prochain épisode >>> Emma et Tobias, The Guilt (Malmö, Suède)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.