CONFINE#34 : Etienne Redon, Lonely Walk

[Journal de Confinement] Retour en France, du côté de Bordeaux, pour retrouver Etienne Redon, le batteur de Lonely Walk, qui ont sorti leur dernier album peu de temps avant la pandémie. Avant cela, Etienne jouait de la batterie dans le groupe Magneto. Il s’occupe aussi du label Permafrost sur lequel il sort en ce moment des compiles digitales en soutien à une caisse de grève pour le personnel hospitalier. On parle d’un caviste qui fait des clips et de tournée annulée… évidemment. Alors Etienne, tu fais quoi pendant le confinement ?

[épisode#34] Etienne Redon joue dans LONELY WALK.

1. Tu es où en ce moment ?

Chez moi à Bordeaux et pas mal chez les autres avec internet.
À part les concerts, le bistrot, la salle de repet et le boulot, ça ne change que 85 pourcents de mon emploi du temps.

2. Comment tu t’occupes pendant le confinement ? Un conseil ?

Comme tout le monde, je vais dans les parcs, visiter mes grands parents et promener mon chien. Mais comme je n’ai rien de tout ça, je fais pas mal de cuisine avec ma copine, j’essaie de composer pour moi et pour différents projets, c’est le bordel dans le studio là. Je tente des mix pour les copains, des clips, des reprises…

Un conseil ? Il y a un super caviste en face de chez Baptiste, le synthétiste de Lonely Walk. Il peut me dire dès qu’il est ouvert. Vous pouvez tous lui demander il sera content. Il a d’ailleurs écrit notre premier clip pour l’album, qui colle parfaitement avec le moment. Le deuxième, « Fake Town » réalisé par Mathieu Desjardins, aussi d’ailleurs.

3. Quel est ton ou tes disques doudou pendant cette période étrange ?

J’essaie de découvrir le plus possible, donc pour l’instant la platine ne tourne pas beaucoup. C’est plutôt soulseek qui chauffe.

On a mis en place un projet de compilations digitales, « Quarantaine FM », avec mon label Permafrost. On demande à tous ceux qu’on connaît et qui sont chauds de nous envoyer des morceaux exclusivement sortis ou enregistrés pendant le confinement. On vend ça à prix libre et tous les revenus sont reversés à une caisse de grève pour le personnel hospitalier. Plus d’infos sur le bandcamp du label (ici). Ça sort tout les lundis et on découvre des supers projets. Un peu de name dropping : des membres de No Spill Blood, Baxter Stockman, JC Satan, Lonely Walk, ont déjà participé, on a aussi des Turcs, des Finlandais, des Irlandais, des mecs de Dordogne et même des Bretons. La dernière sortira ce lundi (11 mai).

4. Comment tu vois l’après (personnel / groupe / société) ?

On est méga chaud pour reprendre avec Lonely Walk car on a du annuler toutes nos release parties et les premières dates de la tournée pour notre nouvel album. Ça nous a un peu sapé le moral au début, car la « rentrée » va avoir un rythme effréné, tout le monde va sortir de sa tanière avec ses nouvelles compos, son nouveau disque et son envie énorme de jouer face à un public. Mais bon, tant mieux. On ne fera pas les fines bouches. On jouera partout et dès que ça sera possible.

Je pense que le ton va durcir et que ceux qui se serrent déjà le coudes le feront encore plus, mais vu que c’est une minorité, ça sent quand même bien la merde pour ceux qui sont déjà dedans.

Prochain épisode >>> Florent « MC Gunthar », Binaire (Marseille, Fr.)

1 reply on “ CONFINE#34 : Etienne Redon, Lonely Walk ”
  1. Il ne vous a pas tout dis ! Il fait aussi des spectacles de marionnettes avec ses pieds sur les internets pour la joie des plus grands et des plus petits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.