2069 (Bordat)

NOUVELLES. « 12 récits futuristes avec du sexe, de l’amour et des robots tout nus » : tout est dit ou presque avec ce sous-titre de présentation présent sur la première de couverture. Leur auteur n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai sur le sujet puisqu’il est, notamment, le cofondateur de Brain Magazine et le rédacteur en chef de CRAC CRAC, émission qui traite de sexualité de façon décalée sur Canal Plus. Et de décalage, il est justement beaucoup question dans ces 12 nouvelles, étonnantes, joueuses, parfois provocatrices (Maria Prima) ou dérangeantes (Good Girl) et souvent drôles (Contre X, notre préférée, est tout simplement hilarante).

Slips connectés hackés par les cyber-terroristes du RAM qui manipulent les dessous masculins pour infliger des écrasements boulaires et même couper des pénis à distance ; relation sexuelle flexi/ambigenrée sens dessus dessous façon 2069 (on s’y perd un peu) ; élection papale ébouriffante (le Vatican a dû s’adapter aux mœurs de son époque…) ; réalisatrice de porno filmant 2 mecs, Ron et James, musclés, tatoués et gaulés comme il faut, qui mettent à l’amende une vraie chienne… : notre homme fait ici feu littéraire de tout bois, passant avec talent d’un registre à l’autre (car si beaucoup des récits ont un côté délirant, certains sont plus graves, comme Conditions générales de ventre ou Chicago) pour, in fine, aborder, par le prisme du futur (histoire de prendre un peu de recul), plus ou moins sérieusement, les problématiques du genre, de la prostitution, de la procréation, du désir ou de la séduction. Le tout avec une belle inventivité langagière qui ne se dément jamais (« iel », « ambigenré », « neutramasculine »…), de belles trouvailles scénaristiques (suppositoires nutritifs, Béziers devenu un port avec la montée des eaux, robots prostituées ou chrono-thérapie : on repart dans son passé de couple pour en revivre un épisode important pour pouvoir ensuite repartir de l’avant…) et un humour souvent jouissif (« déco barokawaï typique des années 2040, comprenant notamment, des statues Hello Kitty en marbre rose » ou « on avait l’impression d’assister à une after exsangue, un lendemain de Verdun, mais libertin »…). Laissez-vous surprendre !

(Recueil de nouvelles, 192 pages – Editions Anne carrière)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.