LES FRERES RUBINSTEIN 2. Le coiffeur de Sobibor (Brunschwig/Le Roux et Chevallier)

BD. Ayant dû fuir pour éviter d’être arrêtés après l’affaire Louis Lambertin, Salomon et Moïse ont trouvé refuge chez le rabbin Rojzman, à Paris, qui a promis de les aider. Mais après la visite d’inspecteurs étant à leurs trousses, il a décidé de les séparer, plaçant Salomon dans l’atelier de monsieur Pechkowsky, un tailleur et Moïse chez le coiffeur Goldblum, à l’insu des 2 garçons. Mais quand, 2 ans plus tard, son patron a besoin de quelqu’un pour l’aider à réaliser un nouveau costume pour le rabbin, Salomon se porte volontaire et se débrouille, une fois chez les Rojzman, pour trouver l’adresse où son frère a été placé pour pouvoir le retrouver…

Comment ne pas être enthousiasmé par cette nouvelle série de Brunschwig et Le Roux (auxquels il faut bien sûr associer Loïc Chevallier qui épaule le second au dessin)? Une série complètement dans la lignée de La Mémoire dans les Poches, un triptyque qui nous avait déjà enchantés, qui a tout pour elle. Un scénario fort qui nous fait vivre les rêves et les cauchemars de 2 garçons juifs dans l’Europe antisémite des années 30 et 40 et leur formidable capacité de résilience (notamment de Salomon, dont la débrouillardise et la générosité l’aideront à se tirer de tous les mauvais pas). Une narration, parfaitement huilée, qui fait de constants allers et retours entre les différentes périodes charnières (leur exil à Paris où ils furent séparés, l’expérience du camp de concentration de Sobibor, où il fut coiffeur, pour Moïse, ou la rencontre du célèbre réalisateur Noam Katz pour lequel Salomon travaillera comme traducteur!) de la vie des deux frères, pour rendre la lecture aussi alerte qu’imprévisible. Des personnages attachants pour lesquels on sent que les auteurs ont une vraie tendresse (et pour cause, Brunschwig s’est inspiré de son frère, qui lui avait déjà inspiré Lloyd Singer, héros de la série éponyme, pour le personnage de Moïse…). Et un dessin particulièrement juste et agréable. Une série coup de cœur, prévue non pas en 2 tomes comme on l’a écrit dans notre chronique du premier tome mais en 8! Un grand plaisir de lecture en perspective!

(Série en 8 épisodes de 72 pages – Delcourt)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.