COSSE Nothing Belongs To Anything

EP. Un premier EP (plus de 27 minutes quand même) pour prendre date. Sur A Tant Rêver du Roi et Grabuge records. Pas vraiment un hasard car le rock de Cosse a envie d’expérimenter et de trouver d’autres voies. Si possible hors des sentiers battus. Alors post-rock, ces 5 morceaux ? Pourquoi pas puisqu’ils veulent emmener le rock ailleurs, vers des contrées musicales imprévisibles, parfois poétiques, différentes en tout cas. Mogwaï, Purr, Karate, Explosions In The Sky ou June Of 44 viennent à l’esprit. Avec des envies jazzy parfois. Et shoegaze. Voire math-rock avec ce break impromptu sur Pin Skin. Mais noise surtout. Qui affleurent sur Welcome Newcomers, titre qui ouvre idéalement l’enregistrement, avec ses arpèges de guitare, son ambiance mélancolico-tragique et ses soubresauts noisy. Et s’affirment sur la deuxième partie de Pin Skin, l’instrumental Seppuku ou The Ground, morceau le plus bruitiste parmi les 5. Et au-delà de ces aspirations, le groupe trouve surtout un bel équilibre entre passages contemplatifs et tension électrique, entre moments intimistes et grandes envolées. A l’image du chant, aussi à l’aise quand il est enragé que quand il se fait plus fragile. Un premier EP particulièrement prometteur, qui surprend par sa maturité et sa constance (vous aurez beau chercher, vous ne trouverez pas de morceau faible ici). Cosse est prêt pour un premier album, qu’on se le dise. Et on est à la fois curieux et impatients d’entendre ce que cela va donner !

(A Tant Rêver du Roi/Grabuge)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.