MELVINS Working With God

ALBUM. C’est quoi ce titre, Working With God? Les Melvins ont vu la vierge? Buzz Osborne a eu la révélation divine et est rené (enfin born again, quoi!), comme George Bush Junior? Bon, vous vous doutez qu’il s’agit bien entendu d’un nouveau délire du groupe, et le premier morceau (I Fuck Around), une reprise punk musicalement assez fidèle mais aux paroles un brin décalées, du I Get Around des Beach Boys, suffit d’ailleurs pour lever le doute, si doute il y avait…. Working With God est le fruit de la version « 1983 » des Melvins, c’est-à-dire avec Mike Dillard, le batteur originel, qui revient jouer avec le groupe après Tres Cabrones sorti en 2013, « obligeant » Dale Crover à passer à la basse pour l’occasion. Peut-être un poil moins inspiré que son prédécesseur, Working With God ravira tout de même les fans puisqu’il mêle, comme souvent avec le groupe, 2 ou 3 petits délires (cela reste raisonnable ici…), comme 1 Brian, The Horse-Faced Goon, qui sert en fait d’intro au morceau suivant, intitulé Brian, The Horse-Faced Goon ou Fuck You, sorte d’outro au morceau qui précède, intitulé, mais oui!, 1 Fuck You! Vous suivez? Du Melvins dans le texte… Des morceaux mélodiques, comme Brian The Horse-Faced Goon (qui propose un passage basse/batterie bien sympa) ou The Great Good Place. Un titre de classic rock (1 Fuck You). Et, bien sûr, quelques classiques Melvins (Negative No No et son riffing de guitare très inspiré; Caddy Daddy; Hund), avec riffs de guitare plus heavy et chant enlevé de Buzz. Le tout étant saupoudré de petits bruitages électros qui ressemblent à des communications extra-terrestres venant tout droit de l’espace et se terminant par Good Night Sweetheart qui est, comme son titre l’indique, une berceuse chantée a cappella par le trio. Nous voilà en tout cas rassurés: les Melvins sont toujours aussi joueurs! Ca nous rappelle leur dernier concert (ben oui, on est en manque…) à la Cartonnerie de Reims quand, venus saluer le public à la fin, Dale Crover exécuta une danse « flossing » pour remercier le public! C’était le bon temps… En attendant de revoir le groupe sur scène, en vrai, vous pouvez, moyennant 5 dollars, assister à leur Melvins TV (c’est le volume 2) le 14 février, en ligne (melvins.veeps.com): une « émission » au cours de laquelle le groupe jouera des morceaux live, proposera des interviews des membres et d’autres surprises…Le Dale Crover Band assurera la première partie avec des morceaux issus de l’album solo qu’il vient de sortir (Rat-A-Tat-Tat, sur Joyful Noise). Et pour être vraiment complet, notez également qu’ Ipecac ressort 2 vieux albums, Gluey Porch Treatment et Hostile Ambient Takeover, en vinyle, pour la première fois.

(Ipecac)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.