contre-culture et déviance musicale
Author Archive
TEENANGER teenager

TEENANGER teenager

Petite pépite venu de Toronto, Teenanger nous balance un album post-punk libre et rayonnant qui devrait rappeler à votre bon souvenir la fin des années 70 et le début des années 80. Les sales gosses semblent piocher sans vergogne dans la discographie ce cette période là, mais ils semblent le faire avec un tel naturel...
THE CATS NEVER SLEEP  massage

THE CATS NEVER SLEEP massage

Un disque personnel puisant ses sources dans les 60’s et surtout les 70’s, avec une touche bien psyché. Ajouter une profonde admiration des sonorités krautrock et nous voilà partis 50 ans en arrière. Le phrasé est long, les titres s’étirent, les cheveux poussent, la basse tricote pendant que les guitares voyagent… le garage sixties disparait...
THE SCRAP DEALERS  after a thousand blows

THE SCRAP DEALERS after a thousand blows

Nouveaux venus sur le label belge Jaune Orange, The Scrap Dealers ajoutent une carte garage shoegaze au collectif. En effet, sur ce nouvel album, le groupe mélange l’énergie garage de ses débuts avec un aspect éthéré quasi psychédélique. Ajouter à cela une dérive shoegaze raffolant des mélodies pop et vous devriez comprendre où ces gars...
RAYMONDE HOWARD  s.w.e.a.t.

RAYMONDE HOWARD s.w.e.a.t.

Ce que j’aime bien chez Laetitia Fournier, aka Raymonde Howard, c’est l’aspect bricolé qui ressort de ses disques. Cette impression d’être invitée chez elle. Une guitare en boucle, à la rigueur un rythme en boite, et son chant pour enrober le tout. Rien de plus. Comme à la maison. Mais voilà, la miss sait y...
BISON BISOU bodysick

BISON BISOU bodysick

Oublions leur précédent maxi pour plonger directement dans ce premier album. Bison Bisou, comme son nom l’indique, c’est la rencontre du Bison, du post-hardcore énergétique et acéré, tendance étiquette pointue emo-math-rock, des disques de Fugazi, d’At The Drive In ou de Q and not U, avec le Bisou, le dansant, les refrains qui vont bien,...
PUNK A PARIS #4, Warum Joe, Last Night, 16.06.17

PUNK A PARIS #4, Warum Joe, Last Night, 16.06.17

Warum Joe, Last Night, Asphalt, Police Control, Colombey (Station Mu, Gare des Mines, Aubervilliers)   Vicious Soul nous a concocté une belle affiche pour la quatrième édition de ses soirées Punk à Paris. Warum Joe et Last Night réunis sur une même scène suffisent à nous donner envie de trainer nos guêtres du côté d’Aubervilliers....
LE SKELETON BAND  Tigre-teigne

LE SKELETON BAND Tigre-teigne

10 ans que ces squelettes propagent la bonne parole à travers toute l’Europe. Personnellement, je les découvre avec ce nouvel album sur les conseils de leur label (Head records). Et ce Tigre-Teigne (dont la pochette à été dessinée par Navette) a de faux airs de Tom Waits. On y retrouve ce blues bancale et sombre,...
LE PRINCE HARRY  synthetic love

LE PRINCE HARRY synthetic love

Ce duo de Liège, autrefois trio, est devenu au fil du temps une vraie référence en matière de synthpunk à boite à rythmes. Digne descendants de the Units, The Normal (de plus en plus), ou des Screamers, Le Prince Harry impose, de concerts en concerts, et de disques en disques, son style, mêlant un savoir...
TITANIC  every summer i drift

TITANIC every summer i drift

Dis, t’as écouté le dernier album des Black Lips ? Pas mal non ? Quoi, ce sont des gars de Capbreton ? Ah merde. Tant pis pour l’originalité. Mais question fuzz et refrains accrocheurs, les français se posent là. Ça avoine sec sur fond de garage nerveux. Et tout d’un coup, le sud ouest français...
THE PSYCHOTIC MONKS  silence slowly and madly shines

THE PSYCHOTIC MONKS silence slowly and madly shines

Pour leur premier album, les parisiens de Psychotic Monks ne font pas les choses à moitié. Ceux qui ont déjà croisé leur route (« Faces To » et « IV ») le savent bien. Partagé en quatre chapitres, ce « Silence Slowly and Madly Shines » tient toutes ses promesses, et place le groupe dans les plus hautes sphères du rock...
OWUN  2.5

OWUN 2.5

Rescapé des années 90, ce groupe grenoblois créée en 1992 sort aujourd’hui son cinquième album. Et de l’eau est passée sous les ponts. Quand Bastärd apprenait à tout le monde à faire du post-rock, et que Tortoise relançait la mode de Steve Reich, les grenoblois d’Owun évoluaient eux dans le noise-hardcore. Mais aujourd’hui, c’est bien...
JOSY AND THE PONY vs THE PONEYMEN  hippodrome club

JOSY AND THE PONY vs THE PONEYMEN hippodrome club

Si, comme Brigitte Bardot dans les sixties, tu aimes Serge Gainsbourg et les animaux, alors il se peut que la Josy et ses petits poneys te parlent. Leur truc à eux, on le savait déjà quand ils jouaient entre gars, c’est le surf et la pop sixties vitaminée, jusqu’à reprendre Dick Dale ou d’autres… ça...