New-York. Le NYPD est sur les dents : un tueur en série surnommé Henri VIII laisse derrière lui des corps décapités. Une prof de yoga, un étudiant en médecine, un ex-marine culturiste : difficile pour les inspecteurs Kamen et Harrison de trouver a priori un lien entre les victimes. Ils ont une seule piste en fait : ce message laissé par le tueur lui-même chez l’un de ces malheureux : « Awake », « Eveillez-vous ». Alors que le binôme patauge déjà, l’inspecteur Kamen se retrouve en prime à l’hôpital, un trou dans le crâne, après qu’un schizophrène qui voulait tuer un bébé lui a planté un tournevis au beau milieu du front…

Serial killer, flics qui ont le blues, enquête policière : pour son premier roman graphique, Christos Gage pourrait, vu de loin, donner l’impression de jouer la facilité en choisissant un genre bien balisé. Il n’en est rien, loin de là. En effet, son scénario (par ailleurs très bien ficelé), s’il revisite les codes du roman policier, réserve bon nombre de surprises au lecteur. A commencer par un côté inquiétant, très réussi, qui tient à la thématique abordée -les mystères de la trépanation- parfaitement accentué par le noir et blanc techniquement impressionnant, tout en contrastes, de Chris Samnee. Ou cette touche de fantastique et un brin d’épouvante, plutôt flippants, il faut l’avouer. Mais ce qui finit de totalement convaincre, c’est bien sûr la figure de Kamen, trouble et dérangée, qui nous empêche de vraiment cerner ce personnage avant la toute fin du récit.

Thriller inspiré et angoissant qui n’hésite pas à mêler les genres pour parvenir à ses fins : surprendre et filer des frissons, ce « Zone 10 », après un plus conventionnel et dispensable « Sale fric », lance véritablement cette nouvelle collection « Dark Night ».

 

(BD – delcourt)