On a souvent décrit Sigur Ros comme une sorte de Mogwaï ou Godspeed You! Black Emperor islandais. Rapport à leur goût pour les morceaux longs, les lentes montées en tension dont le post-rock a le secret et les explosions de guitare. En plus accessible. Car c’est vrai que sans être mainstream, le groupe incorpore dans sa musique des éléments plus « faciles », comme des passages (qui frôlent parfois le mièvre d’ailleurs) avec juste un piano. Et avec des voix. Et c’est là que cela bloque certainement pour beaucoup. Car le chant, très maniéré et haut perché, sorte de Björk au masculin, est vraiment très particulier.

« Inni », premier live du groupe (livré dans un joli digipack, sur 2 supports -cd et dvd), confirme, sans grande surprise, tout cela. De même que les penchants arty de Sigur Ros, avec cette façon intimiste de filmer, en noir et blanc, et le gros grain de l’image. Un live intéressant qui propose quelques moments forts mais qui manque tout de même parfois de rythme. Très fidèle à l’esprit et à la démarche du groupe il ne devrait, du coup, pas vraiment faire évoluer les opinions à son sujet.

(live cd+dvd – Krunk)