Le Cancer Simplicimus Vulgaris, communément appelé crabe carré, a une étrange particularité : celle de ne pouvoir avancer qu’en ligne droite. Une sorte de malédiction (cette tare complique beaucoup la reproduction de son espèce !) qui durait depuis 400 millions d’années ! Jusqu’à ce que 3 crabes vivant sur les plages de l’estuaire de la Gironde ne décident de ne plus marcher droit ! Ils commencent par se donner des noms –Guitare, Soleil et Bateau- avant de prendre la tête de ce qui va devenir une véritable révolution contre l’ordre établi et même leur propre condition!

Adaptant ici (tout en le développant énormément puisqu’au départ le court métrage ne dure que 5 minutes) son film d’animation « La révolution des crabes », qu’il réalisa en 2004 (et qui glana d’ailleurs quantité de prix), Arthur de Pins livre un bijou de roman graphique !

On y retrouve son style graphique particulier, un dessin entièrement réalisé par ordinateur, qui fait toute sa singularité mais qui prend cependant pour l’occasion une coloration rétro puisque la trilogie se passe, clin d’œil de l’auteur à l’univers de son enfance, dans la France des années 70. Un décor parfait pour un scénario aux petits oignons. Surprenant, drôle et malicieux tout à la fois, il entend tout simplement réactualiser à sa façon les théories de Darwin sur l’évolution des espèces ! Avec le crabe carré en héros, la plage de Royan va donc être le théâtre de bien des péripéties et autres rebondissements inattendus : une guerre entre crabes carrés tenant de la « rectitude » (les conservateurs) et crabes carrés tenant de la courbe (les libéraux), une campagne de Greenpeace contre le passage d’un pipeline dans l’estuaire ou encore une marée noire orchestrée par un commando de homards…

Une fable truculente qui porte aussi en elle une critique aiguisée du conformisme et une invitation à bousculer la norme et l’ordre établi ! Autant dire que l’on en pince carrément pour cette trilogie iconoclaste !

 

(Roman graphique en trois tomes –noctambule)