L’Humanist records festival#3 réunit sur presque dix jours et deux villes (Paris / Dijon), une petite trentaine de groupes allant des improvisateurs Marc Sens et Nicolas Desmarcheliers à nos amis de NED, en passant par les hardcoreux de Never Again. Un programme éclectique, mais pointu qui fait, il faut l’avouer, plaisir à voir.

Ça se passe donc à Paris tout ce week-end, avec ce soir l’une des plus excitantes soirées du festival avec Berline 0.33, Le Prince Harry, Scorpion Violente et JC Satàn* au Point Ephémère, et ça finira (pour Paris) dimanche avec Feu Machin, Ned et Carla Bozulich/Evangelista à la Mécanique Ondulatoire.

Dijon prendra le relai du jeudi au samedi suivant, avec notamment Radikal Satan et Direction Survet le vendredi ou Matt Elliott, Andrew Dymond  et Reveille le samedi (le tout au Consortium).

Plus d’infos : http://cargocollective.com/humanistrecordsfestival

 

* Pour le concert de ce soir (vendredi 11 mai), nous vous invitons à vous ramener à l’heure (19h) si vous ne voulez pas louper les lillois de Berline 0.33 qui ouvriront la soirée.