De Seb Radix, on connaissait son jeu de basse (à la Nomeansno et autres Mike Watt) et ses survêtements jaune et noir au sein des Kabu Ki Buddah, ses talents vocaux et son sex appeal au sein des Rubiks, puis, privé de ses camarades, on l’a vu se jeter sans retenue dans une carrière débilo-solo sous le nom megalo de Seb and the Rhââ Dicks… L’aventure a commencé avec une K7 audio, pour faire comme quand on était jeune. Le bonhomme jouait et enregistrait tout, tout seul, dans sa chambre, ou son salon. On retrouvait un peu l’essence des groupes précités, autant que celle de ses influences, du punk mélodique (beaucoup) à Abba (un peu), le tout en version foutraque et déconnante. Car l’homme est passé maître dans l’art du grand n’importe quoi, blagues potaches et références à l’absurde de rigueur. Et pourtant, Seb Radix a toujours possédé ce petit quelque chose en plus pour faire sortir de ce grand détournement des refrains tubesques et des mélodies indélébiles. Un cœur tendre ce Seb Radix !
La preuve avec ce 45t sorti conjointement par Rock’n'Roll Masturbation (son label), Pure Pain Sugar et Echo Canyon. On y retrouve notamment des titres de la K7, mais joués en trio avec son acolyte Pedro De La Hoya (Kabu Ki Buddah) à la batterie, et Nod Off, des Bananas At The Audience, à la guitare. Et si la déconne reste de rigueur (« It’s clean, it’s green. Do you really want to live in Switzerland ? » ou « i wanna swim and leave my denim jeans » n’en sont que quelques exemples), les boulons sont un peu resserrés, et les chansons commencent sérieusement à avoir de la gueule : il y a du Nomeansno punk dans « Johnny Weissmuller », tandis que le clavier de « Zob scene » me rappelle Atom And His Package.
Sorte de punk rock iconoclaste, plus attiré par le bon refrain que par la hargne, la musique des Rhââ Dicks ressemblerait presque au gâteau de la pochette… de la couleur, de la déconne, des bons sentiments (« You’re my MILF » et son final mélo à pleurer), du sucre, des clopes crados (son côté punk sans doute), des mauvaises manières et un mal de bide certain en prévision ! Une chose est sûr, derrière tout cela, cet homme a du talent.

(EP – Rock’n'Roll Masturbation/Pure Pain Sugar/Echo Canyon)

35

Do you want to live in Switzerland ?