Grand prix d’Angoulême 2012, Jean-C. Denis retournera dans la capitale de la bd en tant que président de l’édition 2013, en janvier prochain, avec un nouveau livre sous le bras. Et cela tombe bien car « Zone blanche » est l’un de ses meilleurs récits.

L’auteur y raconte l’histoire de Serge Guérin, qui vivait seul avec son chat Mikado dans son appartement parisien avant d’être retrouvé mort, à plusieurs centaines de kilomètres de chez lui, dans la garrigue provençale, une balle dans la tête. Et s’emploie, dans un constant va-et-vient, parfaitement maîtrisé, entre présent de l’enquête des policiers dans le sud et passé de l’homme dans la capitale, à expliquer comment ce quinquagénaire qui ressemble à monsieur tout le monde en est arrivé là…

Des allures de polar, une première de couverture qui pourrait laisser croire à du fantastique, une histoire d’amour improbable, une critique du progrès mal-maîtrisé : il y a tout cela dans ce récit riche et surprenant qui s’emploie à brouiller les pistes. Mais en dire davantage reviendrait à déflorer l’intérêt de « Zone blanche ». Par contre, l’on peut tout de même révéler que s’il y a ici un thème principal, c’est bien celui de la manipulation, présente à tous les étages de la narration : manipulation de Guérin par un promoteur immobilier qui lui a vendu une maison censée se trouver dans une zone sans ondes électromagnétiques, puis manipulation de Guérin par cette troublante jeune femme rencontrée dans un hôtel un soir de panne de courant généralisée, mais aussi des policiers par le protagoniste lui-même, sans oublier celle du lecteur par Jean-C. Denis ! Même la langue s’avère ici souvent traîtresse…

Mécanique narrative superbement huilée, « Zone blanche », qui tient en haleine jusqu’au bout du bout, avec cette tension (assez électrique…) et ce suspense présents depuis le début, démontre une nouvelle fois tout le savoir-faire de Jean-C. Denis qui livre ici, lui le tenant du dessin ligne claire, un récit aussi sombre (dans tous les sens du terme…) qu’inspiré !

(Récit complet – Futuropolis)