Après une démo maladroite mais aiguisant notre curiosité,  Magneto, de Perigueux, revient donc avec un maxi LP 6 titres. Alors que le groupe officiait autrefois en duo, guitare barriton-batterie, c’est aujourd’hui un bassiste, nouveau venu, qui dirige la troupe. Basse en avant, ce sont bien ses lignes classieuses qui donnent le la. Pour le reste, Magneto continue de se faire plaisir en jouant à la manière de leurs idoles (et ces messieurs ont bon goût)… disons un vague mélange maintenant habituels entre le post-hardcore de Fugazi et des sonorités plus noise rock. Mais si les gars se font plaisir et dégagent  de réelles bonnes idées, le résultat n’est pas toujours à la hauteur. Son un peu maigrelet, mise en place parfois approximative, chant limite… Et pourtant, ce disque dégage suffisamment d’honnêteté pour nous retenir l’attention. On sent que les idées sont là, qu’il y a du cœur, que ça y va sans se poser de question… En ces temps de virtuosité creuse, c’est suffisamment rares pour devenir précieux. Du coup, malgré ses quelques défauts, qui donneraient plutôt l’impression d’écouter une démo (se payer Carl Saff pour le mastering ne fait malheureusement pas tout), on a quand même envie de voir ce trio en live, voir ce que donne ces compos dans l’énergie plus vivante d’un concert… Sûr que le groupe doit y prendre toute son ampleur. Restera bien le temps ensuite de peaufiner l’expérience studio.

(LP – Some Produkt/No Glory/Crapoulet /Blood and Döner)

 

Detachement by magneto

Spectators by magneto