Trunks+FiliamotsaAprès avoir réuni Zëro et Marvin, puis Binaire et Nicolas Dick, un quasi sans faute me direz-vous, l’excellent label Les Disques de Plomb continue donc sa série 10 pouces des Rosemary K’s Diaries, avec pour ce troisième volume : Trunks et Filiamotsa.
On connaissait déjà Trunks, dans lequel on retrouve Laetitia Sheriff (chant / basse) accompagnés de quelques prestidigitateurs de la musique improvisée. Les trois titres livrés ici correspondent à ce que nous avions déjà entendus d’eux sur l’album « on the roof ». Un mélange entre dépouillement, accidents, et douceur pop. Ex-périmentations et chanson. On n’est pas étonné non plus de n’entendre la voix de Laetitia Sheriff que sur un seul morceau. Trunks ne succombe jamais à la facilité, préférant divaguer, s’amuser, chercher, tout en restant ma foi assez limpide, chose assez rare pour être remarquée. Le résultat manque peut-être de moments forts, d’une idée vraiment marquante, mais peu importe, l’univers du groupe est bien là, et reste toujours aussi séduisant.
Sur l’autre face, c’est le duo Filiamotsa, devenu trio (deux violons + batterie), qui répond à l’appel. Nous les avions croisés accompagnés de trois autres musiciens, au sein de « Filiamotsa soufflant Rhodes », projet étonnant mais trop confus… Ici, le trio s’en sort beaucoup mieux. Il s’entoure, pour l’occasion, de l’ensemble de cordes et percussion L’Archipel Nocturne, qui intensifie la dramaturgie du trio. Le premier titre démarre en force, rappelant par moment le travail de The Ex et Tom Cora. Une vraie réussite, même si le titre a tendance à se perdre sur la longueur. Vu l’esprit de ce premier titre, ce n’est donc pas un hasard si nous retrouvons G.W. Sok, chanteur original de The Ex, invité sur le second morceau. Et le mélange fonctionne là aussi merveilleusement. On manque peut-être là aussi d’idées vraiment fortes (malgré un début fracassant) pour tenir un tube, mais peu importe, c’est déjà du très bon boulot.
Notons, à nouveau, une très belle pochette sérigraphiée, signée Eric Mahé, qui rend définitivement cette série indispensable.
(10′ – Les Disques de Plomb)

 

Pieces of Everywhere by Trunks

4QSO (feat. G.W. Sok) by Trunks