Talk-Normal-SunshineNe vous y trompez pas,  ce nouvel album a beau s’appeler « sunshine », Sarah Register et Andrya Ambro n’ont pas vu le soleil depuis longtemps. Les deux new-yorkaises ne connaissent que le béton et les hautes tours de leur ville. Leur musique, plus inspirée que jamais, nous renvoie toujours dans les années 80, entre post-punk tribal et no-wave glacial. Pas la moindre chance de se réchauffer ici. Comme à l’époque des premiers Sonic Youth ou de DNA, le duo préfère orienter ses recherches vers le son parfait, la note juste (et pas une de plus), l’ambiance adéquate, et le sens de tout cela plutôt que vers la technique et les effets de manche. Paris gagnant. Leur minimalisme punk touche. Il suffit d’écouter ‘Bad Date’ avec Vanessa Roworth au saxophone pour s’en rendre compte. Répétitifs à l’extrême, les morceaux de Talk Normal sont habités, flippants et rassurants à la fois. Si la musique est foncièrement dépouillée, presque chamanique, elle est superbement rehaussée par les chants des deux protagonistes. L’ensemble offre une procession sombre et intense, typiquement urbaine, et méchamment addictif ! On avait pas entendu duo no-wave aussi inspiré depuis longtemps. Classe.

(Album – Joyful noise)

Talk Normal – « Bad Date » from stereogum on Vimeo.