chemin_perduElliot, Charlie et Arthur partent pour une grande chasse au trésor organisée par les monos du Camp du bonheur. Carte en main, les 3 copains espèrent bien finir cette chasse « ringarde » aussi vite que possible, histoire de ne pas manquer le dernier épisode de « Dinosaures Ninja Warrior 2 » à la télé ! Pourtant, à mesure qu’ils s’enfoncent dans la forêt, les paysages se font de plus en plus étranges et isolés et, surtout, il n’y a pas trace des « arbres déguisés en apaches » qu’ils sont censés trouver en chemin…Au contraire, ce sont de drôles de porc épics dansants, un renard qui cherche sa bicyclette ou un orignal mort avec un chapeau entre les bois qu’ils rencontrent…

En fait de chasse au trésor, c’est plutôt à un voyage singulier et onirique qu’Amélie Fléchais nous convie. S’inspirant des contes traditionnels européens ou des légendes japonaises (et leurs fameux yokaïs dont on retrouve ici quelques cousins), l’auteur propose ici une plongée inattendue dans l’imaginaire et l’inconscient enfantin. Une taupe et un blaireau qui complotent dans un terrier, des arbres qui s’animent tout à coup, un mouton géant banni de la forêt : doutes, angoisses et fantasmes des 3 enfants perdus prennent vie sous nos yeux alors qu’ils se retrouvent mêlés à un combat violent entre forces qui les dépassent au beau milieu de la forêt.

Un récit surprenant de bout en bout, que l’on peut, pourquoi pas ?, voir comme une métaphore du divorce (la guerre oppose une reine à un gardien ; les enfants sont dans un camp de vacances, peut-être parce qu’ils sont délaissés par leurs parents ; ils sont complètement perdus et n’ont plus de repères…) et, surtout, très joliment mis en images par Amélie Fléchais, entre illustration jeunesse (certaines planches en couleurs sont magnifiques), bande dessinée européenne et manga. Et l’édition, mais c’est une constante avec la collection Métamorphose, est superbe. Sympathique comme tout !

(Récit complet – Métamorphose)