amorostasiaLe monde scientifique est en alerte ! Des cas étranges lui ont en effet été rapportés : des couples retrouvés figés, tels des statues, qui respirent et ont l’air d’aller bien mais que rien ne parvient à faire revenir dans le monde réel…Après un examen plus détaillé, il semble que cette maladie soit en fait provoquée par le coup de foudre, le sentiment amoureux. Quelques jours plus tard, et après la découverte de dizaines d’autres amoureux pétrifiés, dans la rue, à leur travail ou chez eux, il faut bien se rendre à l’évidence : l’épidémie d’ »amorostasie » guette ! La panique commence alors à envahir la population : certaines familles décident de quitter Paris, seule ville touchée pour le moment, et certains couples de se séparer momentanément. De son côté, le gouvernement, ne sachant trop que faire, a passé une loi obligeant les séductrices –dangers potentiels- à porter un brassard orné d’un cœur…

N’y allons pas par quatre chemins : « Amorostasia » va être l’un des récits de la rentrée ! Pourquoi ? Tout simplement parce que tout y est réussi ! A commencer, bien sûr, par le plus évident : son scénario, tout bonnement génial ! Vraiment étonnant et d’une grande intelligence et subtilité dans la réflexion (L’amour n’est-il qu’affaire de chimie? Rend-il vraiment dépendant?Doit-on se préserver de la passion, que l’on dit destructrice?) qu’il propose, en filigrane, sur l’amour (mais aussi sur la discrimination ou la condition féminine). La narration est à l’avenant : d’une grande fluidité, elle s’appuie sur un découpage parfait pour dérouler les différentes articulations du récit sans que l’on s’en rende compte. Le dessin est aussi juste qu’expressif. Quant à la mise en couleur –des dégradés de gris traités par informatique- elle est on ne peut plus judicieuse, soulignant le côté inquiétant de l’histoire. Même le bandeau ajouté par l’éditeur pour attirer l’œil de l’acheteur potentiel est réussi, c’est pour dire…Gros coup de cœur, forcément…Par un auteur à suivre !

(Récit complet – Futuropolis)