alphaLes scénaristes sont parfois cruels avec leurs héros ! Alors que l’agent Alpha a enfin pu déclarer sa flamme à Sheena, sa désormais ex-coéquipière (Dwight Tyler travaille en effet maintenant aux ressources humaines de la CIA car le fait d’avoir sauvé le président des Etats-Unis lui a apporté la gloire mais son exposition médiatique a en même temps signé la fin de sa carrière d’espion), le voilà, après une seule nuit d’amour, en cavale, traqué par ses propres collègues, accusé d’être un traitre à la nation ! Un mail reçu par erreur (les mecs comme Alpha cumulent ce genre de malchances…) semblant le désigner comme le principal responsable d’un attentat qui visait un Boeing 767. Il peut heureusement compter sur d’anciennes connaissances prêtes à le sortir de ce mauvais pas…

Deuxième tome d’un triptyque débuté avec « Fucking Patriot » et le seul Jigounov aux commandes, « Petit tour avec Malcolm » voit l’arrivée de 2 invités surprises. L’un du côté du scénario avec le retour d’un personnage bien connu des lecteurs de la série : Scala, tueuse à gages aussi sexy qu’efficace. Et l’autre du côté du dessin, Lamquet suppléant Jigounov aux crayons (pour lui laisser le temps de mettre en images la suite de « XIII », qu’il vient de reprendre) sans que l’on y trouve à redire, notre homme parvenant à s’inscrire avec brio dans le style hyper réaliste de la série.

Une réussite graphique donc pour un épisode cependant un ton en dessous de son prédécesseur. L’intrigue n’avance en effet guère dans ce second tome qui vaut surtout pour ses scènes d’action et ses superbes paysages d’Alaska. Car au manque de clarté et de fluidité du scénario (rappelons qu’il s’agit du premier triptyque écrit par Jigounov) déjà observé dans « Fucking Patriot » s’ajoute ici un traitement du personnage de Sheena (et de sa relation avec Alpha) peu crédible et bizarre. Une maladresse qui ne fait pas non plus oublier la bonne idée scénaristique au centre de ce triptyque (l’ennemi vient cette fois de l’intérieur et il se nomme ambition dévorante) que l’on espère tout de même voir se conclure par un dernier tome plus convaincant.

(Série – Le Lombard)